Toulon : Eviter la saison blanche

Toulon : Eviter la saison blanche©Media365
A lire aussi

Media365, publié le 18 juin

Eliminé en quarts de finale de Champions Cup par le Racing 92, Toulon n'a pour l'instant pas glané de titre cette saison contrairement aux trois dernières années. Le RCT ne veut pas perdre sa demi-finale face à Montpellier ce samedi (20h45) sous peine de réaliser une saison blanche.

Toulon n'a plus l'habitude de rentrer dans le rang. Fort de ses trois titres de champion d'Europe d'affilés et d'un Bouclier de Brennus en 2014, le RCT a pris la fâcheuse habitude de tout rafler. Cette année, les Toulonnais paraissent moins souverains avec notamment une élimination en quarts de finale de Champions Cup face au Racing 92, qui allait de toute manière bien finir par arriver. Pourtant même en étant moins impressionnants, les Varois ont tout de même terminé la phase régulière avec une belle deuxième place leur évitant un match de barrage. « Nous étions conscients que c'était important de se qualifier directement pour les demies mais ce n'était pas une obligation, nous confie Guilhem Guirado. Mais vu l'intensité de la saison, ce n'est pas à négliger d'avoir un match en moins ».
Un déclic mental
Après son élimination en Champions Cup, Toulon avance clairement dans cette demi-finale avec moins de sérénité. Pourtant cette déconvenue peut bien leur servir a fortiori sur la dimension physique mais aussi mentale. « Cela a été un moment difficile à gérer, se rappelle Guirado. Mais on peut voir que tous les clubs ont traversé des moments difficiles. J'espère que l'avenir nous dira que cette défaite nous a fait du bien pour la suite de la saison ». L'élimination européenne a en effet appris beaucoup de choses aux joueurs du RCT. Moins expérimentés avec les départs de Bakkies Botha, Ali Williams et Chris Masoe, les Toulonnais ont un groupe plus homogène dixit le capitaine de l'équipe. « Il y a beaucoup moins d'expérience, concède le talonneur du XV de France. Mais nous nous sommes comportés comme une équipe et ce qui est important c'est que tout le monde a réussi à trouver sa place et donne ce qu'il a pour l'équipe ». Si Toulon paraît moins impressionnant que par le passé, les hommes de Bernard Laporte envoient plus de jeu cette saison, leur permettant peut-être de contourner samedi le pack montpelliérain.
Le retour d'Halfpenny au meilleur des moments
Toulon a besoin de ses stars. Matt Giteau a souvent été handicapé par une blessure aux adducteurs mais a l'air de revenir en pleine forme. Même son de cloche du côté de Ma'a Nonu qui monte en puissance après des débuts difficiles en Top 14. Mais surtout, pour la première fois de sa saison, Bernard Laporte dispose de Leigh Halfpenny. « Cela fait 4-5 fois qu'il doit jouer mais il a toujours un truc qui ne va pas, regrette entrainement du RCT. Il n'a pas de chance. Il s'est beaucoup entraîné parfois jusqu'à 4-5 heures par jour. Il a le même degré de professionnalisme que Jonny Wilkinson. On va voir combien de temps il tiendra ». Si l'ancien sélectionneur du XV de France vante le professionnalisme de son joueur gallois, il sait aussi que ses qualités de buteur seront d'une importance capitale dans un match couperet. Jonathan Pélissié ou Eric Escande ont tant bien que mal tenté de prendre le témoin mais leur taux de réussite face aux perches n'a jamais été celui escompté. Toulon aura bien besoin de ses stars et d'un Halfpenny de gala pour échapper à une saison blanche qui lui fait tant peur.

 
2 commentaires - Toulon : Eviter la saison blanche
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]