Top 14 - Stade Français - Papé : " L'histoire du club était en jeu "

Top 14 - Stade Français - Papé : ©Joseph Ruiz, Media365
A lire aussi

Joseph RUIZ, publié le dimanche 19 mars 2017 à 20h26

Le vice-capitaine Pascal Papé et le deuxième ligne Alexandre Flanquart n'ont pas caché leur soulagement suite à l'abandon par Jacky Lorenzetti et Thomas Savare du projet de fusion avec le Racing 92.

Pascal Papé (vice-capitaine Stade Français), sur le plateau du Canal Rugby Club : "On souffle. On le savait tous, c'était l'histoire d'un club qui était en jeu. On s'est tous battus pour l'abandon du projet, avec nos supporters et les anciens du club. C'était tout un club qui était opposé à cette fusion. On va dire que c'est une très bonne nouvelle, mais ce n'est pas fini".

Alexandre Flanquart (deuxième ligne du Stade Français) sur le plateau du Canal Rugby Club : "On a mis fin à la grève. L'objectif, ce n'est pas non plus de tuer la saison du club. On est là pour jouer, on a envie de finir la saison et d'être en Top 14 l'année prochaine, sinon on se bat pour pas grand-chose. Cela ne peut que nous ressouder pour la fin de la saison et on a qu'une envie, c'est de repartir sur le terrain, d'affronter d'abord Toulon et surtout dans quelques semaines le Racing. On regarde partout pour la reprise du club, toutes les portes sont ouvertes."

Mourad Boudjellal (président du RC Toulon) à Canal+ : "On a deux présidents qui se sont rendu compte que c'était plus compliqué de faire fusionner deux clubs de rugby que deux sociétés civiles immobilières. La sagesse a repris ses droits, on en prend acte, ça a un peu faussé le championnat, c'est dommage. Je ne suis pas persuadé, par exemple, que Bayonne sorte le même match hier contre Bordeaux s'il n'y avait pas la 13e place qui pouvait présenter l'espoir du maintien."

 
5 commentaires - Top 14 - Stade Français - Papé : " L'histoire du club était en jeu "
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]