Top 14 (J6) : Pau estoque Grenoble à la sirène

Top 14 (J6) : Pau estoque Grenoble à la sirène©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le samedi 24 septembre 2016 à 20h32

Pau a vaincu Grenoble à la sirène (39-38) au terme d'un match au scénario renversant. Outrageusement dominés en première période les Palois ont pu compter sur un Tom Taylor efficace au pied (10/10). Bordeaux-Bègles et la Rochelle ont assuré à domicile.

Grenoble - Pau : 38-39
Grenoble était à la recherche d'un second souffle à l'heure d'accueillir Pau pour le compte de la 6e journée de Top 14. Les partenaires de Jonathan Wisniewski, de retour dans le groupe à cette occasion, n'ont connu l'ivresse de la victoire qu'à une seule reprise avant ce match. Sept changements sont d'ailleurs effectués par rapport au revers encaissé à Castres. Et les faits donnent rapidement raison au staff grenoblois. Moins d'une minute de jeu au stade des Alpes et les Palois offrent déjà l'occasion à Jonathan Wisniewski d'ouvrir le score. L'ancien ouvreur du Racing ne se fait pas prier pour valider l'offrande et poursuit sur sa lancée quarante minutes durant. A 50 mètres sur la gauche, comme au centre du terrain, Wisniewski ne rate rien (7/7). L'essai de Charly Malié sur une jolie inspiration de Colin Slade a le mérite de maintenir la Section dans la partie, mais la maîtrise technique grenobloise a finalement raison des visiteurs.
Taylor remporte son duel avec Wisniewski
Alisona Taumalolo, quelques minutes plus tard, donne plus d'ampleur au score (19-10, 23eme) au terme d'une énorme séquence de jeu de la part des Grenoblois qui ont balayé le terrain de droite à gauche. Fabrice Estebanez corse un petit peu plus l'addition dans la foulée. Heureusement pour Pau, la mi-temps lui aura été profitable. Moins de cinq minutes après la reprise James Coughlan réduit l'écart et Pau se rapproche à trois petites unités en quelques instants (29-26). le mano à mano se poursuit entre Jonathan Wisniewski et Tom Taylor dans une fin de match irrespirable. Pau a repris les commandes de cette rencontre et repasse devant à cinq minutes du coup de sifflet final (36-35, 74eme). Mais Wisniewski y va de son coup de pied pour redonner l'avantage aux siens à deux minutes de la fin (38-36, 77eme). Incroyable. On pense le scénario écrit, le match, plié. C'était sans compter sur une grossière erreur grenobloise, dont Tom Taylor tirait profit une dernière fois pour achever son adversaire à la sirène (39-38, 80eme). Grenoble est lanterne rouge du championnat.

 
 Bordeaux-Bègles - Lyon: 32-10
Balayés à Clermont, les Bordelais avaient à cœur de réagir chez eux, histoire de rééquilibrer un bilan comptable pour le moins mitigé (2 victoires pour 3 défaites). Fort d'un succès retentissant sur une bien pâle équipe toulousaine (25-20) lors de la précédente journée, les joueurs du Lou ne s'avançaient pas en victime expiatoire, mais force est de constater que l'équipe dirigée par Pierre Mignoni avait tout de la proie idéale. Baptiste Serin et Ian Madigan sont alignés en charnière pour la première fois de la saison et leur entente naturelle porte rapidement ses fruits. Adroits aux pieds comme dans l'animation du jeu, les deux hommes se régalent aux côtés de leurs avants autrement supérieurs à leurs adversaires dans l'impact physique et le combat. La conquête bordelaise écrase son homologue lyonnais et Ashley-Cooper, profitant de la constante avancée des siens, inscrit deux essais en dix minutes (9eme, 19eme). Les avants de l'UBB poursuivent leur travail de sape en mêlée fermée comme dans le jeu courant et c'est finalement au terme d'un pick and go que Luke Braid s'en va aplatir un troisième essai (36eme). 27-3 à la mi-temps, le LOU est complètement dépassé. Et cela ne s'arrange pas au retour des vestiaires. Lyon ne trouve pas les solutions contrairement à Ashley-Cooper finalement auteur d'un triplé. Lyon est 11e, Bordeaux 7e.
La Rochelle - Bayonne : 34-17
Le tube de l'été, c'est le Stade Rochelais ! Le parcours quasi sans faute des Maritimes continue en ce début de saison. Victorieux de l'Aviron Bayonnais (34-17), les Jaune et Noir ont une nouvelle fois prouvé qu'ils sont candidats pour une place dans les 6 à la fin de la saison régulière. Avec le bonus offensif obtenu sur essai de pénalité dès la fin de la première période (20-6), les coéquipiers de Brock James ont rapidement pris l'ascendant sur une équipe basque qui a vite été dans les cordes. Avec 4 victoires en 6 matchs, les hommes de Patrice Collazo s'emparent provisoirement de la place de leader du top 14, et ne la perdront que si Clermont s'impose à Toulon, ce dimanche. Du côté de Bayonne, les sourires du premier match ont vite laissé place à la déception générale. Quatrième défaite consécutive pour les coéquipiers de Jean Monribot, qui reste dans la zone rouge après cette sixième rencontre.

 
1 commentaire - Top 14 (J6) : Pau estoque Grenoble à la sirène
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]