Top 14 / Il ne faut pas s'enflammer d'après Bastareaud

Top 14 / Il ne faut pas s'enflammer d'après Bastareaud©Media365
A lire aussi

Antoine Bourlon, publié le dimanche 24 septembre 2017 à 20h48

Toulon est allé arracher la victoire sur la pelouse du Stade Français ce dimanche. Un succès qui marque les esprits mais pour lequel Mathieu Bastareaud veut tempérer.

PROPOS RECUEILLIS PAR LUCAS BERTOLOTTO, ENVOYÉ SPÉCIAL A JEAN-BOUIN

Le RCT peut rentrer à Toulon le sourire aux lèvres. En arrachant une victoire bonifiée sur la pelouse du Stade Français, les hommes de Fabien Galthié réalisent le gros coup de la cinquième journée de Top 14 et envoient un message aux concurrents. Un match que Mathieu Bastareaud a décrypté à notre micro en zone mixte : « On a bien commencé, en imposant notre rythme. On avait des ambitions et la victoire est bonifiée. C'est super. L'état d'esprit est très bon, on se sacrifie les uns pour les autres. Tout n'a pas été parfait, on a fait tomber des ballons et fait quelques fautes. Mais au final, on a pas lâché. C'est ce que j'avais demandé. » a déclaré le capitaine de Toulon, avant de revenir sur les temps faibles de son équipe : « On s'est un petit peu grisé. Il y avait des espaces et des coups à jouer mais on a commencé à faire des passes impossibles, trop de magie. Il fallait jouer simple et c'est comme ça qu'on gagne le match. Maintenant, il ne faut pas s'enflammer. Si on perd face à la Rochelle, ce sera la crise. Donc au boulot. »
« L'arbitrage ? Ça a été dans les deux sens »
Contrairement à Julien Dupuy, entraîneur des trois-quarts parisiens, Mathieu Bastareaud ne veut pas polémiquer sur l'arbitrage (la victoire y fait forcément). « L'abitre a fait son match. Je pense que ça a été dans les deux sens, on peut râler des deux côtés. Pour moi, il n'y pas essai de pénalité car je peux plaquer Sergio Parisse. Il faut respecter les décisions. On va pas s'en sortir si on parle tout le temps de l'arbitre. »
Bastareaud souligne l'apport de la « jeunesse »
Habituellement réputé pour ses stars internationales, Toulon essaye de faire peau neuve grâce à l'apport des jeunes du centre de formation ou celui de l'Argentin Facundo Isa, qui a délivré le club ce dimanche. Une nouveauté qui ne déplaît pas à Mathieu Bastareaud, qui s'avoue être « poussé à se remettre en question. » Louis Carbonel, entré en jeu à seulement 18 ans, a d'ailleurs offert l'essai de la victoire à Isa. Deux joueurs avec qui le capitaine du RCT aime bien jouer les grands frères. « Louis, il n'a pas paniqué et pris des initiatives. Je suis content pour lui. C'est bien que les jeunes poussent, comme Facundo. Il n'écoute rien, j'ai envie de lui mettre des claques toute la semaine, mais c'est un joueur de match. Quand tu vois ce qu'il fait sur le terrain, tu ne peux rien dire. » avoue Bastareaud, avant d'ironiser : « Louis, il n'a même pas vu la Coupe du Monde 1998 ! (rires) Quant à moi, je suis en forme, je vais continuer les brocolis. »

 
3 commentaires - Top 14 / Il ne faut pas s'enflammer d'après Bastareaud
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]