Top 14 - Fusion : Pourquoi Jacky Lorenzetti a dit stop

Top 14 - Fusion : Pourquoi Jacky Lorenzetti a dit stop©Panoramic, Media365
A lire aussi

Joseph RUIZ, publié le dimanche 19 mars 2017 à 17h00

Jacky Lorenzetti, Lle président du Racing 92, a estimé prendre trop de coups depuis l'annonce surprise de cette fusion, lundi dernier. S'il n'est pas évoqué, le poids du duo anti-fusion Laporte-Simon a fortement pesé.

Six jours. Voilà le peu de temps que le projet de fusion entre le Stade Français Paris et le Racing 92 a vécu. Jacky Lorenzetti l'a débranché ce dimanche à 12h en publiant un communiqué sur son site officiel. Dans celui-ci, le président du Racing 92 assure avoir pris seul cette décision. « J'ai décidé de renoncer à ce beau projet », peut-on lire. Quelques minutes après, la nouvelle est officialisée par le Stade Français à son tour et, étonnant, Thomas Savare avance une décision collégiale. « Nous avons donc décidé, en accord avec Jacky Lorenzetti, de mettre fin à ce projet de fusion ». S'il fallait encore le démontrer, voilà une preuve que c'est bien Jacky Lorenzetti qui avait le droit de vie ou de mort sur le projet, et pas Thomas Savare, qui ne peut qu'accepter la décision de son homologue.
Lorenzetti n'a pas voulu écorner encore plus son image
Six jours. Voilà le peu de temps que le projet de fusion entre le Stade Français Paris et le Racing 92 a vécu. Jacky Lorenzetti l'a débranché ce dimanche à 12h en publiant un communiqué sur son site officiel. Dans celui-ci, le président du Racing 92 assure avoir pris seul cette décision. "J'ai décidé de renoncer à ce beau projet", peut-on lire. Quelques minutes après, la nouvelle est officialisée par le Stade Français à son tour et, étonnant, Thomas Savare avance une décision collégiale. "Nous avons donc décidé, en accord avec Jacky Lorenzetti, de mettre fin à ce projet de fusion". S'il fallait encore le démontrer, voilà une preuve que c'est bien Jacky Lorenzetti qui avait le droit de vie ou de mort sur le projet, et pas Thomas Savare, qui ne peut qu'accepter la décision de son homologue.
Lorenzetti n'a pas voulu écorner encore plus son image
Pourquoi, donc, le président du Racing a-t-il pris cette décision aussi rapidement, sans même attendre la deuxième réunion au siège de la Ligue Nationale de Rugby qui devait avoir lieu lundi ? En coulisses, Lorenzetti parlait d'elle comme la dernière chance d'emporter l'adhésion. Tour à tour, les deux présidents ont avancé les premières explications. "Les conditions sociales, politiques, culturelles, humaines, sportives ne sont pas remplies. (...) Je ne m'attendais pas à une telle résistance, surtout en interne", écrit Lorenzetti. Clairement, le mécène des Ciel et Blanc ne pensait pas voir son image et, celle du Racing 92 avec, écornée à tel point. "J'ai entendu l'émotion, la surprise et l'incompréhension des supporters, des joueurs et des membres de notre association. Une construction de cette dimension n'aurait eu aucun sens dans le combat", juge Savare.
Le poids du duo Laporte-Simon
Divorcés avant même d'être mariés, Lorenzetti et Savare avouent donc avoir cédé à la fronde. Celle des supporters, des joueurs du Stade Français en grève d'abord. S'ils ne le reconnaissent pas, les nombreuses déclarations anti-fusion de Bernard Laporte, président de la Fédération, et de son bras droit Serge Simon, ont pesé dans la balance. Les deux représentants de la plus haute instance française avaient annoncé en interne leurs désirs d'utiliser tous leurs pouvoirs pour ralentir le projet. La possibilité de voir traîner l'affaire était trop risquée pour les deux hommes. Pour Lorenzetti, qui doit trouver un stade de repli avant l'inauguration de l'Arena en octobre prochain. Pour Savare, qui n'aurait pas eu le temps de se retourner pour trouver un repreneur.
Le poids du duo Laporte-Simon
Divorcés avant même d'être mariés, Lorenzetti et Savare avouent donc avoir cédé à la fronde. Celle des supporters, des joueurs du Stade Français en grève d'abord. S'ils ne le reconnaissent pas, les nombreuses déclarations anti-fusion de Bernard Laporte, président de la Fédération, et de son bras droit Serge Simon, ont pesé dans la balance. Les deux représentants de la plus haute instance française avaient annoncé en interne leurs désirs d'utiliser tous leurs pouvoirs pour ralentir le projet. La possibilité de voir traîner l'affaire était trop risquée pour les deux hommes. Pour Lorenzetti, qui doit trouver un stade de repli avant l'inauguration de l'Arena en octobre prochain. Pour Savare, qui n'aurait pas eu le temps de se retourner pour trouver un repreneur.

 
9 commentaires - Top 14 - Fusion : Pourquoi Jacky Lorenzetti a dit stop
  • Le fossoyeur Lorenzetti est débouté, tant mieux !! longue vie au Stade Français j'espère !! et j'espère aussi que pour l'équité sportive du top 14, le président de Montpellier obtiendra gain de cause et que le Racing aura match perdu avec 0 point pour non déplacement sans aucune raison justifié !! et que les autres clubs soutiendront cette application !!! Il va falloir que Lorenzetti assume seul ses délires et ses erreurs ! quand à son image, il y a longtemps quelle a commencer a s'écorner !!!!

    avant la décision de la LNR le Racing n'avait, me semble t'il, pas prévu de forfait mais le Stade Français lui faisait grève et c'est donc le CO qui a été la victime. Le MHR a donc subi le même problème de la faute de la LNR.

  • Je ne comprends pas comment ces deux grands dirigeants ont autant sous-estimé la révolte probable des joueurs. Niveau zéro pointé en ressources humaines !!!!!

    Lorentti a un chéquier à la place du cerveau !! et le rugby n'est pas le foot !! il en échec avec le racing et tout ces résultat lui prouve qu'un grand et beau club ne se monte pas qu'avec un chéquier !!!! Bravo au joueurs actuels et anciens du stade Français pour leur belle mobilisation et leur solidarité et qui ont montrés ce qu'est l'attachement à un club et ses couleurs !! preuve que le stade Français n'est pas le Racing !!!

  • Joli coup monté pour ne pas jouer ce week end!!!!! Match perdu pour les 2 clubs, c est la moindre des choses.

  • CE QUE JE RETIENDRAI DE CETTE MASCARADE C EST QUE LES 2 CLUBS PARISIENS VONT POUVOIR JOUER LA 21 EMME JOURNEE AVEC LEURS INTERNATIONNAUX MERCI LES NOUVEAUX DIRIGENTS DE LA FFR.

    Ce n'est pas la FFR qui a cautionné cette mascarade, et le report des 2 matchs, mais la Ligue en la personne incompétente et incomparable de son président Gozes !!! Il faut suivre et savoir avant de dire n'importe quoi !!!!

    aldoraleur il faut lire avant de sortir des conneries c'est grace a la nouvelle ffr que tout est abandonné ,maintenant il foutre la ligue en la'air elle pollue tout le rugby

    Je ne rajoute rien adoraleur tellement c'est con ce que tu dis!

  • Cela est sage parfois de renoncer, petit homme.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]