17eme journée : Toulouse déçoit encore

17eme journée : Toulouse déçoit encore©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

publié le 5 mars

Comme face à Montpellier la semaine passée, Toulouse a vu son buteur manquer un coup de pied à la dernière seconde. Cette fois, Sébastien Bezy avait la gagne au bout du pied mais a vu Jean-Baptiste Péjoine le contrer et sauver le nul pour Brive (21-21).

Toulouse a du mal avec ses fins de match. Comme face à Montpellier, les joueurs d'Ugo Mola ont manqué face à Brive le coup de pied qui leur aurait permis d'obtenir un bon résultat. Le début du match s'est révélé compliqué pour les locaux, rapidement menés au score par les Toulousains. Pourtant, Brive a peu à peu pris le match en main, imposant sa puissance physique. Les joueurs de la ville rose ont souffert et commis toujours plus d'erreurs techniques. Un premier acte qui s'est révélé pauvre en occasions franches, les deux équipes ayant eu bien du mal à s'approcher de la ligne d'en-but adverse. Mais, à quelques minutes du repos, Brive a inscrit le premier essai de la rencontre grâce à Snyman (33eme), récompensant leurs efforts et leur domination. Pour la première fois du match, les joueurs de Nicolas Godignon ont pris l'avantage au score (8-6). Avec un vent défavorable, Brive regagnait les vestiaires avec seulement deux points d'avance. Le score aurait pu être plus lourd si les Brivistes n'avaient pas manqué deux pénalités. Les coéquipiers de Thierry Dusautoir ont terminé la première période dominés dans le jeu et au niveau de la possession.

Péjoine sauve le match nul
En deuxième période, le Stade Toulousain est revenu avec de bien meilleures intentions et ont mis la pression sur les épaules des brivistes, dans le but de revenir au score. Cependant, la défense du CAB a fait face et n'a pas laissé les attaquants toulousains avancer. Peu avant l'heure de jeu, Maxime Médard a redonné l'avantage aux Rouge-et-Noir grâce à un essai concluant une belle séquence de jeu (55eme). Les joueurs de Brive n'ont rien lâché et une pénalité de Germain leur a permis de réduire l'écart (11-13) avant qu'un essai de Galala, transformé par Germain (18-13) permettait aux Corréziens de repasser devant. Toulouse a ensuite perdu le rythme du match et a continué à souffrir physiquement. Germain a enfoncé le clou avec une nouvelle pénalité à l'orée des dix dernières minutes... mais Brive a terminé la rencontre à quatorze suite au carton jaune reçu par Mafi. Ces dix dernières minutes ont été le tournant du match. Après une pression de tous les instants, Toulouse est parvenu à marquer l'essai qui devait lui assurer la victoire par le biais de McAlister. Sur la transformation, littéralement face aux poteaux et dans les 22, Sébastien Bézy n'a pas levé suffisamment son ballon et a vu son tir dévié par Jean-Baptiste Péjoine, qui a sauvé le match nul pour Brive (21-21). Au classement, Toulouse et Brive remontent tout provisoirement d'une position au classement.


TOP 14 / 17EME JOURNEEVendredi 4 mars 2016 Grenoble - Clermont : 45-12

Samedi 5 mars 2016 Brive - Toulouse : 21-2118h30 : Bordeaux-Bègles - Oyonnax18h30 : Racing 92 - Agen18h30 : Pau - Stade Français20h45 : Montpellier - Castres

Dimanche 6 mars 201616h45 : La Rochelle - Toulon

 
20 commentaires - 17eme journée : Toulouse déçoit encore
  • riseas  (privé) -

    Toulouse ne déçoit pas mais c'est plutôt l'arbitrage.

  • riseas  (privé) -

    Vous parlez tous de la transformation de Bézi, surtout de la distance. Mais à ce que je sache tous les buteurs du Top 14 tape à la même distance devant les poteaux.
    De plus je pense que vous avez oublié le carton jaune sur Bézi sans aucune explication, ainsi que le second essai Bréviste qui est juste pour l'accorder. Le ballon n'est pas contrôlé.

    "tous les buteurs du Top 14 tape à la même distance devant les poteaux." ... C'est vrai riseas mais je me suis souvent dit en les voyant poser le ballon: il y en a bien un qui finira par se faire contrer .. : ben voilà, ça n'a pas loupé .. En tout cas j'aime bien l'attitude de Bézy qui s'en prend à lui-même et non à l'arbitre.
    Péjoine a donc réagi en filou et sur ce coup les Toulousains la jouent fair-play : c'est tout à leur honneur. Sa position de départ est très discutable : logiquement les arbitres ( de terrain et vidéo) auraient pu prendre la décision de la faire retaper ..
    Cela étant ayant assisté à la rencontre le match nul est équitable même s'il n'arrange ni Toulouse ni Brive .
    Il y a bien doute sur l'essai de Galala mais il y a aussi deux écrans toulousains ( dont un flagrant) sur celui de Médard .
    Tout cela n'est que du sport et il restera surtout de cette rencontre le "gag Péjoine" et la " Bézy " qui a suivi .
    Sur ce bonne journée .

  • toulouse devient vraiment une équipe pauvre et cela fait des années que ça dure il y a un grand coup de balais à faire dans ce club

    tu devrais proposer tes solutions a toulouse!!

  • Bezi ne peut s'en prendre qu'a lui même , en voulant faire le fier au lieu de reculer un peu plus pour la transformation, ou il n'aurait pas pu être contré, il a trahi son équipe comme l'a fait Doussain il y a une semaine !!!! pour l'arbitrage, 3 équipes sont nettement favorisées, Toulon, Clermont et le Stade Français, a Brive l'arbitre a appliqué la loin de l'arbitrage a la maison, moi j'aurais donné la transformation a retirer, les Brivistes partent avant le coup de pied, donc a retirer et carton jaune au Briviste !!!!!

    encore un qui ne connait pas la regle pauvre nul

    ne t'en deplaise corantin psit60 a raison la penalite etait a retirer! PEJOINE a les pieds a l'interieur du terrain! la video fait foi! mais bien sur sur ce coup là l'arbitre ne l'a pas demandee!!! bizarre! tant mieux pour brive mais lamentable!

  • BEZY un pied qui joue en équipe de France normal que l'on perde .

    l'arbitre a raison a la vidéo aussi .allez en fédéral apprendre à tirer les coup de pieds

    FAUX .... le ralenti le prouve, sur la transformation, les Brivistes au départ ne sont pas a 10 métres,

    FAUX... le ralenti le prouve, sur la transformation, les Brivistes ne sont pas a 10 mètres comme il se devait, et ils partent en contre avant le coup de pied, ils sont partis sur l'élan, il y a faute et la transformation a retirer, mais les arbitres ont appliqué l'arbitrage a la maison, imaginez la bronca si l'arbitre avait fait retirer Bézi, et ça il n'en a pas eu le courage ou a t-il privilégié le match nul en cadeau pour Brive !!!!!!

    il y a une faute d'arbitrage lamentable en effet ! aller voir les regles accessibles a tous sur le web!! cela evite de raconter des conneries

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]