La Chine, le nouvel Eldorado du rugby mondial ?

La Chine, le nouvel Eldorado du rugby mondial ?©Media365
A lire aussi

Jordi Demory, publié le lundi 11 avril 2016 à 10h57

World Rugby a signé un partenariat avec AliSports, filiale du géant chinois du e-commerce Alibaba, afin de développer le rugby en Chine. L'Empire du Milieu possède de nombreux atouts pour devenir le nouveau pays émergent du rugby mondial. La ruée vers l'or est bel et bien lancée.

Comme tout sport en voie de développement, le rugby est à la recherche d'opportunités pour poursuivre son expansion. C'est donc tout naturellement que World Rugby, l'instance internationale qui gère le rugby à XV et à VII, s'est tourné vers la Chine. Avec plus d'1,3 milliard de joueurs potentiels, l'Empire du Milieu fait office de nouvel Eldorado pour le rugby mondial. C'est dans cette optique que Brett Gosper, le directeur exécutif de World Rugby, a conclu un partenariat avec Alibaba, géant chinois du e-commerce. « Ses plates-formes, ses technologies et son accès aux bases de données sont importantes et signifient que nous avons l'outil promotionnel le plus incroyable pour le sport en Chine, donc nous allons voir le rugby en Chine augmenter » a confié le dirigeant australien à l'AFP. AliSports, filiale d'Alibaba, sera en charge de profondes modifications dans un rugby chinois quasi inexistant par rapport à la taille du pays. Elle devra notamment participer à la formation et à l'éducation rugbystique via ses plateformes web et être présente sur le côté marketing en vendant des produits dérivés (ballons, maillots...). « Avec le bon investissement, le bon ciblage, nous pouvons développer ce sport très rapidement en Chine et au cours de cette période d'investissement de dix ans, nous allons voir une très grosse augmentation » annonce Brett Gosper. AliSports, qui a conclu des partenariats afin de téléviser la NFL en Chine, est très optimiste pour développer un sport jusqu'ici très peu pratiqué dans l'Empire du Milieu. « Les choses peuvent changer au cours des dix prochaines années, annonce Zhang Dazhong, le PDG d'AliSports. Nous avons besoin de trouver des experts en coaching et amener les équipes chinoises à un niveau supérieur. Alibaba est prêt à parrainer pour obtenir les bons experts. Cela ne fait pas partie de l'accord que nous venons de signer, mais nous pensons que cela va se passer ».
La Coupe du monde de rugby 2027 en Chine ?
Pour développer le rugby en Chine, il faudra multiplier les événements rugbystiques afin de rendre populaire ce sport. Le ballon ovale pourra peut-être prendre exemple sur son homologue du ballon rond. Le football en Chine a connu un développement spectaculaire ces trois dernières années sous l'impulsion de nombreux investissements réalisés par le gouvernement chinois. Une volonté politique qui a permis à la Chinese Super League de se développer et d'attirer des stars à l'image de Jackson Martinez, Ezequiel Lavezzi ou encore Gervinho. Mais avant, il faudra d'abord que la Chine modernise ses compétitions de rugby. En 2010, le pays comptait seulement 5 430 licenciés. Quoi de mieux pour accroître ce nombre que l'organisation d'une Coupe du monde... « Je pense qu'un jour ce sera fait, bien sûr, a déclaré Brett Gosper. Nous ne pouvons pas donner une date, mais je pense que si au cours des dix prochaines années, les programmes de développement, les grands événements en Chine inspirent les enfants, il n'y a absolument aucune raison pour laquelle la Chine ne serait pas un jour l'hôte de la Coupe du monde de rugby ». La Chine n'est pourtant pas prête d'accueillir le troisième événement planétaire. World Rugby a attribué la prochaine Coupe du monde 2019 au Japon. Et pour l'édition 2023, l'Afrique du Sud, l'Italie, l'Irlande et la France sont les quatre prétendants officiels à l'organisation de la grand-messe du ballon ovale. La Chine peut encore postuler puisque l'instance internationale ne rendra son verdict qu'en mai 2017. Mais au vu de son retard, l'Empire du Milieu aura peu de chance d'être sélectionné pour 2023 et devra plutôt viser la Coupe du monde 2027. Et Brett Gosper de conclure : « Je sais qu'ils ont cette ambition, et il est bon d'avoir de l'ambition ».

 
0 commentaire - La Chine, le nouvel Eldorado du rugby mondial ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]