France 2023 : Et si l'Etat faisait tout capoter ?

France 2023 : Et si l'Etat faisait tout capoter ?©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le mercredi 31 mai 2017 à 12h39

La FFR doit déposer le dossier de candidature pour le Mondial 2023 ce jeudi. Mais l'Etat n'a pas encore donné son accord quant à l'utilisation du Stade de France...

Depuis quelque temps déjà, la Fédération française de rugby s'est fixée un objectif : organiser la Coupe du monde en 2023. Le premier grand rendez-vous est fixé ce jeudi 1er juin, date limite de dépôt des dossiers de candidature auprès de Rugby World Cup Limited. La France fera face à des prétendants sérieux, à savoir l'Afrique du Sud et l'Irlande, et la moindre faille dans le dossier pourrait être fatale. Or, il en est une qui n'a toujours pas été résorbée, alors que le temps presse. Et elle concerne un atout de poids dans le dossier français, à savoir le Stade de France.
Laporte reçu à l'Elysée ce mercredi matin
La FFR souhaiterait faire en sorte que l'enceinte située à Saint-Denis accueille a minima sept matchs, dont la rencontre d'ouverture et la finale. Le consortium administrant le Stade de France ne s'y oppose évidemment pas. Cependant, il doit au préalable recevoir un accord de l'Etat sur la convention comportant les modalités techniques et financières de l'accueil de ces matchs. Et il s'avère que l'Etat n'a toujours pas donné de réponse favorable. Pierre Coppey, le PDG de l'enceinte dionysienne, aurait récemment averti Bernard Laporte (président de la FFR) et Claude Atcher (directeur de la candidature de France 2023) afin de les informer de cette situation pour le moins préoccupante. D'après le Midi Olympique, Laporte aurait été reçu à l'Elysée ce mercredi matin. Il se serait entretenu avec Emmanuel Macron, Laura Flessel (ministre des Sports) et Gérald Darmanin (ministre de l'Action et des Comptes publics) en amont du conseil des ministres. L'objectif premier aurait été, au vu de la proximité avec la date butoir du dépôt de la candidature, d'obtenir au moins un accord de principe de la part du chef de l'Etat. Car se voir attribuer le Mondial de rugby sans pouvoir disposer du plus grand stade du pays semble très difficilement imaginable.

 

 
1 commentaire - France 2023 : Et si l'Etat faisait tout capoter ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]