Nouvelle-Zélande - Divers : Quand Lomu évoquait son père violent

Nouvelle-Zélande - Divers : Quand Lomu évoquait son père violent©Media365
A lire aussi

Tony David, publié le vendredi 04 novembre 2016 à 00h29

Avant sa disparition il y a un peu moins d'un an, Jonah Lomu s'était confié pour son autobiographie. Il y évoquait notamment son père violent.



Il y a un peu moins d'un an, le 18 novembre 2015, Jonah Lomu disparaissait à l'âge de 40 ans. Véritable légende du rugby, le Néo-Zélandais était et reste encore un modèle pour de nombreux joueurs. Alors que son autobiographie sort ce jeudi, le site rugbyrama a dévoilé quelques extraits.

Dans son livre, Lomu a notamment raconté son enfance difficile, avec un père violent. « Je n'oublierai jamais ce jour-là chez nous, à Mangere, à South Auckland. Un déclic s'est produit en moi. Quelque chose en moi a dit "Stop". Je n'avais que 15 ans mais j'étais déjà bien plus grand que mon père. Plus grand et plus fort. Ce jour-là à Mangere, j'ai décidé en premier de me venger. Je ne le savais pas à l'époque mais ce jour-là, je romprais le dernier lien qui restait entre un père et son fils. La haine avait bouillonné en moi pendant des années - une haine qui avait commencé le jour où l'on m'avait arraché des Tonga ».
Ce jour particulier pour Lomu
Et d'ajouter : « Ce jour-là, mon père avait picolé. Ce jour-là, il a levé la main pour me frapper - encore. Ce jour-là, je l'ai attrapé, je l'ai soulevé et je l'ai balancé sur le sol à travers la pièce. Je n'accepterai plus jamais ça ! lui ai-je hurlé en me postant devant lui. Si jamais tu lèves encore la main sur moi ou sur n'importe quel autre enfant, tu auras affaire à moi ! ». Il souvient alors de la suite, difficile pour un adolescent : « "Tu n'es plus mon fils. Tu n'es pas le mien ! Sors de ma maison !", a-t-il hurlé de rage, complètement hors de lui. Ce jour-là, j'ai rassemblé mes affaires et j'ai quitté la maison de mon père. Ce jour-là a été le dernier que j'ai passé en tant que fils sous le toit de la maison de mes parents. Ce jour-là, ma vie a changé pour toujours ».
 
1 commentaire - Nouvelle-Zélande - Divers : Quand Lomu évoquait son père violent
  • En mémoire de cet immense joueur,je préfère me souvenir de son talent sur le terrain en apportant des émotions parfois unique lors des matchs.Quand à ta sa vie privée,elle lui appartiens et il est indigne de la dévoilée sachant qu'il n'est plus là.

    C'était un très grand joueur dont on n'a jamais connu le potentiel ultime, car il a toujours été malade .
    Dès son adolescence, il avait des problèmes rénaux et le fait qu'il ait vécu dans un milieu défavorisé , n'a pas facilité la prise en charge de sa maladie .
    J'imagine que si' il avait été à 100 % de ses capacités sa dimension rugbystique et humaine aurait atteint des sommets .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]