La PRL s'oppose au projet d'Altrad

La PRL s'oppose au projet d'Altrad©Panoramic, Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le mardi 18 avril 2017 à 19h20

Les instances dirigeantes du championnat anglais refusent que le président du MHR n'investisse à plus de 20% dans le capital de Gloucester.

Mohed Altrad continuera de se contenter du Top 14. Fin 2016, nous apprenions que le président du MHR était en contacts avancés avec Gloucester Rugby, club de Premiership, dont il espérait devenir actionnaire majoritaire. Avant qu'une telle opération ne puisse aboutir, il fallait que l'European Professional Club Rugby (EPCR), la Ligue nationale de rugby (LNR) et la Ligue anglaise (PRL) donnent leur feu vert. Or, les instances dirigeantes du championnat anglais n'autorisent qu'un investissement à hauteur de 20%, alors que l'homme d'affaires escomptait une prise de participation bien plus élevée (45% minimum).

Altrad : « le rugby est le plus grand perdant »

« Bien que cette nouvelle soit extrêmement décevante pour Gloucester et moi-même, le rugby est le plus grand perdant, a déclaré Altrad auprès de la BBC. Notre objectif était de soutenir un club anglais, de faciliter l'investissement aussi bien dans la formation que dans l'achat de joueurs professionnels et d'améliorer les infrastructures. Les énormes bénéfices semblaient évidents. » Précisons enfin que la LNR était également opposée à ce projet.

 
5 commentaires - La PRL s'oppose au projet d'Altrad
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]