Les jeunes poussent

Quentin Robinot, 18 ans, sera la benjamin de l'équipe de France au Mondial. (Reuters)

Quentin Robinot, 18 ans, sera la benjamin de l'équipe de France au Mondial. (Reuters)

C'est dimanche à Rotterdam que les championnats du monde de tennis de table commencent. Ils seront huit à défendre les couleurs tricolores, cinq garçons et trois filles, deux ans après le zéro pointé à Yokohama. Depuis, la délégation française, emmenée par Adrien Mattenet, s'est rajeunie. Objectif: engranger de l'expérience à un an des Jeux Olympiques de Londres.

Comment exister face à la domination sans partage des asiatiques ? C’est la question à laquelle toute la délégation française de tennis de table est confrontée à l’approche des championnats du monde de Rotterdam qui débutent dimanche. Souvenons-nous de Yokohama en 2009 : la Chine avait raflé tous les titres et n’avait laissé échapper que trois médailles… Avec la présence de 7 chinois, 7 coréens ou encore 6 japonais, l’équipe de France se rendra à Rotterdam sans réel espoir de titre ni même de médaille, mais bien avec les Jeux Olympiques de Londres en ligne de mire.

"Nous sommes sereins, conscients de notre niveau. Gagner une médaille serait un exploit ! C’est plus difficile de gagner une médaille aux championnats du monde qu’aux Jeux Olympiques", concède Michel Gadat, DTN de la Fédération Française de Tennis de Table, qui mise plutôt sur 2013-2016 et l’éclosion d’une génération prometteuse : "En Juniors, on domine incontestablement avec 6 joueurs dans le top 10 européen dont les 4 premiers". Une nouvelle génération dont est issu Adrien Mattenet, le numéro 1 français et 31e mondial, qui est en bonne position pour se qualifier directement pour Londres, objectif avoué du DTN : «Adrien a un potentiel énorme, il ne faut surtout pas de contre-performance à Rotterdam pour atteindre l’objectif des huitièmes de finale. Après tout est ouvert, on n’est pas à l’abri d’un exploit».

En 2002 la FFTT a mis en place un "Plan 10 ans" pour revenir exister au niveau international, avec la création d’un Parcours Excellence et la détection de jeunes talents qui sont venus grossir les rangs des 190 000 licenciés de la Fédération. 190 000 licenciés c’est peu au regard des Allemands (800 000), ou encore des Russes et évidemment des Chinois mais les efforts portent leurs fruits. "On est dans le vert puisqu’on a tout gagné chez les juniors, et qu’on a obtenu le bronze par équipe aux championnats d’Europe 2010 à Ostrava", conclut le DTN avant de s’envoler pour la Hollande.

La sélection hommes : Adrien Mattenet (AS Pontoise-Cergy, n°31, 23 ans) - Christophe Legoût (Istres TT, n°68, 37 ans) - Damien Eloi (Chartres ASTT, n°68, 41 ans) - Emmanuel Lebesson (Levallois SCTT, n°83, 23 ans) - Quentin Robinot (Istres TT, n°167, 18 ans)

La sélection femmes : Carole Grundisch (US Kremlin Bicêtre, n°85, 24 ans) - Xian Yi Fang (CAM Bordeaux, n°88, 33 ans) - Aurore Dessaint (TT Saint-Quentin, n°225, 19 ans)

Le Sport sur votre mobile
en images
Entre premières dames Il y avait foule La grande bouffe Robin des Bois Bost, c’est de la bombe !
à lire aussi