Les insolites du week-end

LeBron James veut que Liverpool remporte un trophée cette saison.

Dans cette chronique bi-hebdomadaire, notre rédaction a décidé de vous faire régulièrement partager ses informations, rumeurs et autres anecdotes les plus croustillantes entourant nos sportif(ves) préféré(e)s. Focus ce lundi sur LeBron James, qui essaye d'aider Liverpool à réussir une grande saison.

Sharapova sur le marché

Toujours en course à l’US Open, Maria Sharapova en a profité pour annoncer sa rupture avec le basketteur slovène des Brooklyn Nets, Sasha Vujacic, avec qui elle était fiancée. Désormais célibataire, la belle russe ne risque pas de manquer de prétendants. La preuve avec ce tweet de l’ancien tennisman Boris Becker. "Sharapova est à nouveau libre, elle n'est PLUS fiancée! Les mecs vont faire la queue...", a pianoté l’Allemand.

Quand LeBron James motive Liverpool

Défait par Arsenal dimanche à Anfield, Liverpool réalise son pire début de saison depuis 50 ans, avec un seul point pris en trois journées de Premier League. Pourtant, LeBron James, actionnaire minoritaire du club de la Mersey, avait tout fait pour motiver les Reds cet été. "J’ai passé un peu de temps avec Steven Gerrard, il est passionné par son équipe. Tout sportif a besoin de motivation, et si les joueurs de Liverpool remportent quelque chose cette année, je leur offrirai le meilleur weekend de leur vie à Las Vegas", a raconté le meilleur joueur de la NBA dans les colonnes du Sun. Il faut dire que depuis six ans, Liverpool n’a gagné qu’une modeste Carling Cup au printemps dernier.

Barton, accueil ciblé

Bagarre à la sortie des boîtes de nuits, avec ses coéquipiers à l’entraînement ou mauvais gestes à répétition durant les matches, Joey Barton, la nouvelle recrue de l’Olympique de Marseille, arrive sur la Canebière avec une réputation aussi sulfureuse que justifiée. Pour souhaiter la bienvenue à leur nouveau bad boy, les supporters de l’OM lui ont réservé un accueil ciblé avec une banderole en anglais déployée dans le Stade Vélodrome. Le message est limpide : "Welcome Sweet and Tender Hooligan".

Eva Longoria aime les sportifs

Si ça n’a pas fonctionné avec Tony Parker, Eva Longoria n’est pas désespérée et retente sa chance avec un sportif. Il ne s’agit pas d’un basketteur, mais d’un football américain, encore beaucoup plus jeune qu’elle : Mark Sanchez, le quarterback des New York Jets. C’est le New York Post qui fait sa une avec une photo des tourtereaux au restaurant, en adressant au passage un petit tacle au joueur : "Sanchez marque ! (enfin)", se moque le tabloïd américain.

Ronaldo est "triste"

Auteur d'un doublé ce dimanche lors de la victoire du Real Madrid contre Grenade (3-0), Cristiano Ronaldo a surpris en ne célébrant aucun de ses buts. Interrogé à ce sujet à l'issue du match, l'attaquant portugais a fait part d'un étrange malaise: "Je suis triste à cause de quelques personnes du club pour une histoire professionnelle. Le club sait pourquoi et c'est pour cette raison que je n'ai pas célébré les buts". Dans la foulée, "CR7" a démenti que sa tristesse avait un quelconque rapport avec le prix de joueur UEFA de la saison dernière décerné jeudi à Andrés Iniesta pour lequel il concourait avec Lionel Messi. "Ça n'a rien à voir", a assuré le Lusitanien dans des propos relayés par les médias espagnols. Selon la RAC1, Ronaldo souhaiterait tout simplement une augmentation, ce que refuserait le président Florentino Perez. Et le PSG serait prêt à récupérer le Portugais…

Wiggins "ne s’est pas amusé sur le Tour de France"

Que ceux qui ont trouvé le Tour de France ennuyeux cet été se rassurent, ils ne sont pas les seuls. Bradley Wiggins, le vainqueur de la Grande Boucle, n'a pas non plus pris beaucoup de plaisir. C'est l'étonnante confession du Britannique, qui participe ce lundi à un Critérium à  Wetteren en Belgique. "Je ne me suis pas amusé sur le Tour, a déclaré "Wiggo" à la VRT. Au Tour, tout est tellement stressant. Tout le monde ne parlait que de Twitter, de dopage et de suspicion. Après le Tour je me suis senti soulagé et je l'ai démontré en franchissant la ligne d'arrivée du contre-la-montre (olympique). Mais pour le reste je me suis pas amusé sur le Tour."