Les insolites de la semaine

Dans cette chronique bi-hebdomadaire, notre rédaction a décidé de vous faire régulièrement partager ses informations, rumeurs et autres anecdotes les plus croustillantes entourant nos sportif(ves) préféré(e)s. Focus ce vendredi sur une anecdote relayée par le Daily Mirror concernant Lionel Messi et Manchester City. Un mariage impossible né d'un (mal)heureux malentendu.

Quand City a fait une offre pour Messi
Manchester City nous a rejoué l'une des scènes cultes de Jean-Claude Dusse dans les Bronzés, celle du fameux malentendu. L'ancien directeur général du club, Garry Cook, a en effet révélé dans le livre "The Manchester City Years" que les Citizens avaient fait, en août 2009, une offre de transfert à Barcelone pour un certain Lionel Messi. L'anecdote est savoureuse et place les représentants du propriétaire de City dans une situation embarrassante. Ces derniers essuyaient des échecs en matière de recrutement (Torres, Berbatov) jusqu'à ce que l'un d'entre eux prononce, au téléphone, la phrase "it's all getting messy", qui peut se traduire par "ça devient compliqué" à cause de la communication qui s'avérait être très mauvaise. Sauf que les dirigeants entendent Messi au lieu de messy, et font une offre de 38 millions pour le génie argentin. Proposition gentiment refusée par le club catalan. Ce qui n'a pas empêché City, le lendemain, de signer Robinho pour 41 millions d'euros.

Saamiya, des JO à la mort
Tragique histoire que celle de Saamiya Yusuf Omar, représentante et porte-drapeau de la Somalie lors des JO de Pékin en 2008. La sprinteuse de Mogadiscio, dernière de sa série sur 200m (32"16), avait dû effectuer un vrai parcours du combattant pour réaliser son rêve et participer à la fête. Malheureusement, son joli destin a été interrompu la nuit d'une traversée en mer pendant laquelle la jeune athlète (21 ans) a trouvé la mort en avril dernier. "Elle est morte pour rejoindre l'Occident. Elle était montée à bord d'une charrette de la mer qui, de Libye, devait la conduire en Italie. Mais elle n'y est jamais arrivée", a révélé Abdi Bile, le seul Somalien à avoir remporté une médaille pour son pays, l'or, aux 1500 mètres des Mondiaux de Rome en 1987. Comme beaucoup, elle souhaitait s'entraîner dur en Europe pour porter dignement les couleurs de son pays à Londres.

Phelps, pas de revers de la médaille
Nouvel égérie de Louis Vuitton, Michael Phelps a failli payer cher sa nouvelle lubie. Un règlement du CIO interdit en effet aux athlètes de poser pour une publicité à titre personnel entre le 18 juillet et le 15 août. Or, deux photos du nageur américain ont été révélées le 13 août dernier où on le voit promouvoir les sacs de la marque française. Phelps encourait une grosse amende et surtout le risque de devoir rendre ses six médailles londoniennes jusqu'à ce que le comité américain olympique mette fin à cette affaire, convaincu que ces clichés avaient été volés et publiés sans son accord. De quoi ne plus être en apnée et se consacrer à son après-carrière plus sereinement.

Alves pour oublier Pique ?
Bar Rafaeli a décidément la cote chez les joueurs du FC Barcelone. Celle que l'on présentait pendant un moment comme la compagne de Gérard Pique aurait craqué devant les grands yeux verts de Daniel Alves. Selon le magazine people espagnol Lecturas, la top-model israélienne flirterait depuis quatre mois avec le latéral droit brésilien, séparé de la mère de ses deux enfants. Et pourtant, ce coup de foudre n'était pas joué d'avance, Refaeli déclarant en début d'année "ne pas aimer le football". Voilà comment le Barça, déjà estampillé meilleure équipe du monde, compte dans ses gradins deux des plus belles femmes de la planète avec Shakira et la jolie blonde. "Mes que un club".

Nom: Zidane. Prénom: Mehdi
Le club de Frosinone, petite ville d'Italie, est en train de faire parler de lui. En effet, Mehdi Zidane, le neveu du champion du monde 1998, vient d'entamer une période d'essai de dix jours au sein du club transalpin. Meneur de jeu comme son célèbre tonton, le jeune homme de 21 ans a bénéficié des réseaux de Vincent Candela, grand ami de la famille, pour rejoindre cette équipe qui évolue en D3 italienne. Il pourra décider, à la fin de son essai, s'il souhaite poursuivre l'aventure, selon un communiqué posté sur le site du club.

Sharapova, the Bonbon Girl
Maria Sharapova est définitivement bien plus qu'une joueuse de tennis. Déjà mannequin et icône de la mode, la joueuse de tennis russe vient d'inaugurer le lancement de sa marque de bonbons "Sugarpova". Une nouvelle aventure que la numéro trois mondiale décrit au magazine Challenges comme le "projet le plus enthousiasmant qu'elle n'ait jamais eu". Avec près de 21 millions d’euros gagnés l'an dernier, la dernière lauréate de Roland Garros, déjà égérie de nombreuses marques (Tag Heuer, Evian, Nike), vient d’ajouter une nouvelle corde à sa raquette.

Le tennis, c'était pas sa tasse de thé
Une juge de ligne professionnelle qui se préparait à officier lors du prochain US Open, qui démarre le 27 août, a été arrêtée mardi à New York pour le meurtre présumé de son mari. Lois Ann Goodman, 70 ans, qui arbitre depuis plus de dix ans à l'US Open, a été écrouée après le dépôt d'un mandat d'arrestation il y a une semaine par le parquet du comté de Los Angeles. Elle est accusée d’avoir tué son mari, âgé de 80 ans, le 17 avril dernier, à coups de tasse de café. Selon le lieutenant de police de Los Angeles, la juge-arbitre avait fait croire à une mort naturelle en assurant à la police avoir retrouvé son mari mort en bas d'un escalier. Elle risque désormais la prison à perpétuité.

Djokovic ne pète pas la forme
Avec Novak Djokovic, il faut toujours se méfier des impressions. Derrière son apparente décontraction se cache en effet une des plus grosses crises de confiance de sa carrière. Battu aux Jeux Olympiques de Londres pour la médaille de bronze, le Serbe, numéro deux mondial, n'aurait pas eu la main tendre avec son équipement. "Après la défaite face à Del Potro, il ne voulait plus parler à personne, a confié une source proche du joueur. Il est allé dans une salle où il y avait d’autres joueurs. Il s’est assis. Et il a carrément scié toutes ses raquettes ! Vlade Divac s’est approché de lui, et l’a consolé. Il a lui dit que ce n’était pas la fin du monde et qu’il aurait d’autres occasions de rendre heureux les Serbes". Ou les excès de la fibre patriotique...

Durant sort du rang
Champion olympique avec la Team USA cet été, Kevin Durant prépare sa reconversion. Le meilleur marqueur de la dernière saison NBA a présenté dimanche à Oklahoma l'avant-première de Thunderstruck, un film familial où il tient la tête d'affiche. Le pitch ? Brian, un adolescent fan de Durant, hérite par accident du talent de son idole, tandis que le récent champion olympique perd tout son jeu. Drôle de scénario, mais après tout Michael Jordan prêtait bien main forte aux Looney Tunes pour détruire une menace extraterrestre dans Space Jam en 1996. Cette comédie sortira aux Etats-Unis vendredi.

Le Sport sur votre mobile
en images
Entre premières dames Il y avait foule La grande bouffe Robin des Bois Bost, c’est de la bombe !
à lire aussi