Les insolites de la semaine

Samuel Eto'o exige de son club des installations plus conséquentes.

Samuel Eto'o exige de son club des installations plus conséquentes.

Dans cette chronique bi-hebdomadaire, notre rédaction a décidé de vous faire régulièrement partager ses informations, rumeurs et autres anecdotes les plus croustillantes entourant nos sportif(ves) préféré(e)s. Focus ce jeudi sur Samuel Eto'o, le footballeur le mieux payé de la planète, dont la maison de 1000 m2 allouée par son club, ne correspond pas à ses modestes exigences.

Eto’o, une maison indomptable
Qui peut encore s’interroger sur les raisons qui ont poussé Samuel Eto’o à céder devant les sirènes de l’Anzhi Makhatchkala ? Joueur le mieux payé du monde, avec un salaire de 2 millions d’euros par mois, l’attaquant camerounais a accepté de dévoiler un peu de son quotidien et notamment son nid douillet à Moscou. Les téléspectateurs de M6 ont ainsi pu découvrir une villa de 1000 m2 avec quatre étages, avec une vue imprenable sur la « Matouchka Moskva ». Et pour faire le bonheur de sa vedette, le club russe, qui a pris en charge l’intégralité du loyer, ne lui refuse rien avec une piscine, un sauna ou encore un hammam. Des installations qui ne suffisent pas à Eto’o qui a expliqué dans le reportage vouloir plus de personnel pour l’entretien de sa piscine et un écran de télévision plus grand. L’appétit du Lion indomptable est insatiable.

Parker, homme à lunettes ?
Blessé à l’œil gauche, lors d’une bagarre dans une boîte de nuit à New York cet été, dont il avait été l’une des victimes collatérales, Tony Parker avait été contraint de disputer les Jeux Olympiques avec une paire de lunettes du plus bel effet. Un accessoire embarrassant dont le meneur des San Antonio Spurs pourrait se débarrasser à l’heure de reprendre la saison en NBA. "On a réalisé des tests médicaux et un meeting avec l’équipe pour parler des objectifs. De mon côté, j’ai fait quelques tests pour mon œil. On voulait voir si tout allait bien, si c’était bien refermé. Ils voulaient juste vérifier ça. Il n’y a pas de problème. Je suis à 100%. Et je pense que je n’aurai pas besoin de jouer avec les lunettes", a confié T.P. dans son émission sur RMC. Une bonne nouvelle pour la franchise texane qui aura désormais le titre à portée de vue.

Un Ancelotti 2.0
Le Paris Saint-Germain version qatari ne se refuse rien. En début de semaine, son entraîneur Carlo Ancelotti a ouvert son propre site officiel, www.carloancelotti.it, afin de faire partager aux supporters parisiens son aventure avec le club de la capitale. Un « Bonjour » lancé depuis la Tour Eiffel sur une page plutôt élégante accueille ainsi les visiteurs qui pourront lire sa biographie, ses parcours d’entraîneur et de joueur ainsi que son actualité et ses dernières news… à condition de maîtriser l’italien. Déjà bien présent sur Twitter, où il a plus de 127 000 followers, et Facebook, où sa page compte plus de 30 000 abonnés, le « Mister » s’apprête ainsi à faire bouger les lignes en matière de marketing et de communication. Une innovation qui a immédiatement porté ses fruits puisque 100 000 personnes ont déjà cliqué sur ce site lors des quatre premières heures.

Landis, UCI = Khadafi
Vainqueur déchu du Tour de France 2006, après un contrôle positif à la testostérone, Floyd Landis n'avait pas été tendre envers le président de l'UCI, Pat McQuaid et à son prédécesseur Hein Verbruggen. "Dans le peloton, tout le monde sait que Pat McQuaid, Hein Verbruggen ou d'autres dirigeants de l'UCI ont protégé lors des vingt dernières années certains coureurs et pas d'autres", avait notamment lancé le cycliste américain, ce qui avait amené l'instance internationale à porter plaine. Le jugement de cette querelle a été rendu ce mercredi par le Tribunal du district de l'Est Vaudois qui "admet la demande de l'UCI et interdit à Floyd Landis d'affirmer que Pat Mc Quaid et Hein Verbruggen ont caché des cas de dopage, ont reçu de l'argent pour ce faire, ont accepté de l'argent de Lance Armstrong pour cacher un cas de dopage [...] sont des imbéciles [...] sont pleins de merde, sont des clowns [...], seraient assimilables au colonel Mouammar Kadhafi, ou de faire toute allégation du même genre". Ambiance, ambiance...

Cichero, la quête corse
Titulaire indiscutable depuis son arrivée cet été, Gabriel Cichero ne sera pas du déplacement du FC Nantes vendredi sur la pelouse du Gazélec Ajaccio, pour la 10e journée de Ligue 2. Et pour cause, le défenseur vénézuélien refuse de retourner en Corse à cause des incidents qui ont émaillé la rencontre Bastia-Lens la saison passée. "J'ai eu une discussion avec Gabi. Et il ne se "sent" pas d'y retourner après ce qu'il s'est passé", explique Michel Der Zakarian sur le site du FCN. Cichero avait fracturé le nez d'un dirigeant bastiais en lui assénant un coup de pied et avait écopé de cinq mois de suspension, mais également de cinq mois de prison avec sursis et 10 000 € d'amende.

Tyson, Very Bad Trip
Condamné en 1992 pour le viol d'une jeune fille de 18 ans, Mike Tyson a depuis été désigné comme persona non grata en Nouvelle-Zélande. Ainsi, la légende de la boxe, invitée à participer à un gala de charité en novembre prochain sur le territoire kiwi, s'est vu annuler sa demande de visa par le gouvernement néo-zélandais. "Etant donné que le Trust (nom de l'organisation caricative: ndlr) ne soutient plus l’évènement, j'ai pris la décision d'annuler son visa", a expliqué la ministre de l'Immigration, Kate Wilkinson. "On peut envisager la question de deux façons: d'un côté ça fait longtemps, de l'autre ce sont des faits très, très graves", a plaidé Kate Wilkinson. Apparemment, la gravité des faits a été retenue contre l'acteur secondaire de la comédie "Very Bad Trip".

Kaladze, Monsieur le député
Du rectangle vert aux bancs de l'Assemblée, il n'y a qu'un pas qu'a franchi Kakhaber Kaladze. L'ancien défenseur de l'AC Milan (2001-2010) a été élu député au cours des élections législatives de Géorgie. A la retraite depuis quelques mois et une dernière pige du côté de Genoa, Kaladze, membre de l'opposition au parti présidentiel géorgien, va faire son entrée au sein du parlement de son pays dans les jours à venir. Une reconversion surprenante de la part d'un footballeur qui rappelle celle de Romario ou de George Weah, quelques années avant lui.

Dieux du Stade, le retour
Comme à chaque période de l'année, le calendrier des Dieux du stade a sorti sa toute nouvelle cuvée, jeudi. Si l'on pouvait craindre, avec le changement de président à la tête du Stade Français, que l'édition de l'année précédente serait la dernière d'un objet controversé, les amateurs pourront admirer 40 photos en noir et blanc de François Rousseau dans un cadre apocalyptique. Les rugbymen seront évidemment à l'honneur mais ont été rejoints pour l'occasion par d'autres sportifs comme les footballeurs Gaël Clichy (Manchester City) et Rio Mavuba (Lille). Enfin, petite nouveauté, la présence d'une invitée féminine en la présence de Sophie Hélard, ancienne pensionnaire du Crazy Horse, qui apparaîtra dans les dernière pages pour offrir une vision d'espoir dans cette thématique de fin de monde.