Les insolites de la semaine

Le livre de Raymond Domenech est très attendu par le monde du football. (Reuters)

Dans cette chronique bi-hebdomadaire, notre rédaction a décidé de vous faire régulièrement partager ses informations, rumeurs et autres anecdotes les plus croustillantes entourant nos sportif(ves) préféré(e)s. Focus ce vendredi sur Raymond Domenech, qui pourrait venir bousculer la rentrée littéraire.

Domenech, à cœur ouvert

Voici un livre qui va beaucoup faire parler. Raymond Domenech va publier un ouvrage début novembre, intitulé «Tout seul» et tiré de son journal de bord, dans lequel il reviendra sur son expérience à la tête de l’équipe de France de 2004 à 2010. «Chaque chapitre porte les traces de son long combat de sélectionneur avec Zinedine Zidane, Nicolas Anelka, Thierry Henry ou les plus jeunes joueurs d'une génération perdue», présentent des documents à usage commercial que s’est procuré l’AFP. Domenech doit ainsi livrer dans cet ouvrage «surprises, révélations, regrets» autour d'épisodes tels que le retour de Zidane ou le fameux bus de Knysna. Le monde du football attend sa version des faits. Pour mieux lui faire sa fête ?

La nouvelle facette de Farah ?

Héros des derniers Jeux Olympiques de Londres, Mo Farah serait prêt à sacrifier sa retraite pour le football et son club de cœur. En tant que grand fan d’Arsenal, le double médaillé d’or du 5000 et du 10000 mètres compterait proposer ses services aux Gunners en tant que préparateur physique après avoir arrêté sa carrière. «Je voudrais aider le club. L'autre jour, je disais à ma femme que je serais sûrement un bon préparateur physique. Je pourrais m'occuper des joueurs blessés, de plein de choses...» a expliqué la star de l’athlétisme anglais, selon Metro.

Barton-Dabo, un dîner presque parfait

Entre le néo-marseillais Joey Barton et le l’ancien Bleu Ousmane Dabo, cela avait plutôt mal commencé avec une foire aux marrons chauds qui avait conduit le second aux urgences après une agression du premier. Cinq ans et des poussières après ce 1er mai 2007, les deux ennemis pourraient finir au restaurant du coin enterrer la hache de guerre. C’est en tout cas la proposition du bad-boy anglais qui a lancé sur son compte Twitter une invitation à son ex-coéquipier à City: «Si Ousmane veut venir à un match de l'OM, dîner et discuter de ça comme des adultes, il est plus que bienvenue quand il le souhaite. Pour moi maintenant, c'est terminé !» Mais Dabo, qui a encore eu des mots très durs dernièrement envers le milieu de terrain, ne semble pas encore prêt à passer l’éponge.

Inter, allo maman Bobo

N’est pas James Bond qui veut. Et Massimo Moratti, président de l’Inter Milan de son état, n’est pas vraiment de taille pour endosser le costume de l’agent 007. Le club italien et l'opérateur de téléphonie Telecom Italia ont été condamnés par un tribunal milanais à verser un million d'euros de dommages et intérêts à Christian Vieri, retiré des terrains depuis 2009. L’ancien attaquant transalpin recevra des dédommagements de l'ordre d'un million d'euros après avoir été mis sur écoute et donc espionné par le club qui l’employait.  Bobo a ainsi expliqué que l'affaire, qui a éclaté en 2006, avait nui à sa carrière en raison du stress.

Phelps, l’or à la pelle

Michael Phelps aura décidément passé un été formidable. Six fois médaillé à Londres, ce qui en fait l’athlète le plus médaillé de l'histoire (22, dont dont 18 en or), le nageur américain a également été choisi pour être la nouvelle égérie de la campagne publicitaire de Louis Vuitton. Un succès qui ne s’arrête pas là puisque Phelps aurait, selon le site internet TMZ, remporté près de 100 000 dollars lors d’une partie de poker dans le célèbre Caesar’s Palace de Las Vegas. Sur Twitter, le champion a démenti : «J'aimerais avoir gagné une telle somme, mais ce n'est pas le cas». Au contraire, le Daily Mail plaiderait plutôt le fait que Phelps «dilapide sa fortune» parce qu’il a «un problème avec le jeu». Un comble pour le roi des Jeux.

James, Las Vegas parano

Vainqueur de son premier titre collectif en NBA cet été, LeBron James souhaite concilier sa réussite personnelle à celle du club de Liverpool, où il intervient en tant qu’actionnaire minoritaire. Après avoir discuté avec le capitaine des Reds, la star de Miami a promis à Steven Gerrard et ses coéquipiers la soirée de leur vie à Las Vegas s’ils parvenaient à dépoussiérer leur palmarès. «J’ai passé du temps avec Steven Gerrard et il est passionné par son équipe. Tout le monde dans le sport a besoin de motivation et si les joueurs de Liverpool gagnent quelque chose cette année, je leur offrirai le meilleur weekend de leur vie à Las Vegas», a déclaré le MVP 2012 au Daily Mail. Un voyage inédit qui sera néanmoins compliqué à effectuer pour les joueurs de Liverpool, déjà largués en Premier League.

Bolt, un drôle de diable rouge

En quête de nouveaux défis, Usain Bolt a beaucoup fait parler cette semaine et pas seulement sur un terrain où il est un roi incontesté. Sa passion pour le football et Manchester United lui font espérer une apparition sous le maillot des Red Devils depuis plusieurs semaines. D’autant que le manager mancunien, Alex Ferguson, n’est pas contre cette hypothèse. «Cela pourrait être brillant, raconte le technicien écossais. Si nous trouvons des opportunités, par exemple lors du match de charité contre les légendes du Real Madrid, nous pourrons voir de quoi il est capable.» Les désirs du triple champion olympique à Londres pourraient donc être entendus.