Le handisport a la flamme

Le Sud-Africain s’alignera sur quatre épreuves.

Les Jeux paralympiques auront lieu à Londres (Royaume-Uni) du 29 août au 9 septembre prochains. Pas moins de 4000 sportifs représenteront 166 pays. Le plus connu d’entre eux s’appelle Oscar Pistorius, l'athlète sud-africain qui a également participé aux JO cet été avec les valides. De son côté, l'équipe de France espère faire son retour dans le Top 10 mondial. Présentation.

Eux aussi ont la flamme mais surtout l’envie irrépressible de montrer au monde la richesse du handisport. Dix-sept jours après la fin des Jeux Olympiques de Londres, 4000 athlètes ont pris peu à peu possession du village olympique de la capitale britannique. Ce sont les représentants des 166 pays représentés cette année aux Jeux paralympiques, 52 ans après la toute première édition à Rome en 1960. Ces Jeux de 2012 sont d’ailleurs un retour en source puisque c’est en Grande-Bretagne en 1948 que des premières compétitions officielles pour les paraplégiques ont été organisées en aviron.

Portés par l’immense succès populaire des JO, les organisateurs ont promis des Jeux historiques et se réjouissent de la razzia sur les billets puisque selon la presse anglaise, plus de deux millions de billets ont déjà trouvé preneurs. Ces spectateurs pourront assister à 20 disciplines alors que le “sport adapté” ouvert aux déficients intellectuels fait son retour avec des épreuves d’athlétisme et de natation. D’autres sports moins connus pourraient aussi séduire comme la boccia, une variante de la pétanque, ou le goalball, un dérivé du handball qui a séduit le public anglais il y a quelques semaines. Les enceintes construites pour les JO devraient donc de nouveau vibrer.

Pistorius en vedette

503 médailles seront en jeu dans les nombreuses catégories représentées. La star annoncée se nomme Oscar Pistorius, autorisé à participer aux Jeux Olympiques sur 400m et qui sera bien présent pour défendre ses titres de Pékin. Le Sud-Africain, amputé des jambes à 11 mois, s’alignera sur 100m, 200 m, 400 m et 4x100 m sur le tartan du stade olympique quitté il y a près de trois semaines sur une huitième place avec le relais 4x400 mètres.

Coté français, les Bleus seront 164 à rêver de titres et de médailles d’or avec des sportifs présents dans 16 des 20 disciplines au programme. Parmi eux, les athlètes Arnaud Assoumani et Assia El Hannouni ou le nageur David Smétanine seront très attendus quatre ans après leurs exploits en Chine. A Pékin, les Français avaient glané 52 médailles dont 12 titres, se classant au 12e rang mondial. Cette fois, le comité national  a fixé les objectifs de la “Mission Londres”: faire son retour dans le top 10 des pays sans doute derrière les ogres chinois et américains, favoris tout désignés. Il faudra sans doute pour cela remporter 16 médailles d’or pour accrocher les meilleures nations. Même si plus que jamais, l'essentiel est sans doute de participer...