San Antonio à l'épreuve du temps

Les Spurs comptent encore sur leur trio magique.

Les Spurs comptent encore sur leur trio magique.

Avant le coup d’envoi de la saison régulière en NBA, mardi soir, la rédaction fait le point sur les forces en présence dans une conférence Ouest où les Spurs sont armés pour disputer le titre aux Lakers ou au Thunder.

DIVISION NORTHWEST
(Denver, Minnesota, Oklahoma City, Portland, Utah)

Finaliste malheureux la saison dernière face au Heat (1-4), le Thunder a de grandes ambitions pour cet exercice 2012-2013. Dans le sillage de Kevin Durant et Russell Westbrook, qui faisaient tous les deux partie de l’aventure olympique de Team USA cet été à Londres, Oklahoma City a de l’avenir. Mais le tout récent départ de James Harden, élu meilleur sixième homme de la Ligue, a considérablement affaibli son effectif. Les automatismes sont toujours là, le talent et l’expérience aussi. Mais ce deal semble clore la fin d'un beau chapitre...

Les Denver Nuggets, où évolue désormais le rookie français Evan Fournier, pourraient bien jouer les trouble-fêtes avec Andre Iguodala, arrivé en provenance de Philadelphia. Minnesota représente, pour l’instant, un gros point d’interrogation puisque les Timberwolves débuteront la saison sans Kevin Love ni Ricky Rubio. Mais avec Andreï Kirilenko et Brandon Roy, ils ont du potentiel. Pas sûr que le Utah Jazz et les Portland Trail Blazers puissent se qualifier en playoffs.

DIVISION PACIFIC
(Golden State, L.A. Lakers, L.A. Clippers, Phoenix, Sacramento)

La bataille de Los Angeles va avoir lieu. Entre des Lakers à l’intact pouvoir d’attraction, en témoigne les arrivées de Dwight Howard et Steve Nash, et des Clippers en plein essor depuis la draft de Blake Griffin, les autres équipes vont devoir se contenter des miettes dans cette division Pacific. Les coéquipiers de Kobe Bryant, qui n’ont pas gagné le moindre match de pré-saison jusque-là, pourraient faire le choix de tout miser sur les playoffs, quitte à lever le pied en saison régulière.

Il n’en faudra pas tant pour que les Clips en profitent. Avec les arrivées de Grant Hill, Lamar Odom et Matt Barnes, les partenaires de Chris Paul ont effectué un recrutement intelligent, Ronny Turiaf ayant lui aussi rejoint "Lob City". Les Golden State Warriors, qui ont récupéré Andrew Bogut, et les Phoenix Suns, orphelins de Steve Nash mais qui ont recruté Luis Scola et Michael Beasley, seront sans doute trop justes pour une place dans le top 8. Les Sacramento Kings, n’en parlons pas…

DIVISION SOUTHWEST
(Dallas, Houston, Memphis, New Orleans, San Antonio)

Trop vieux, les Spurs ? La question se pose chaque saison et, malgré le poids des ans, les vétérans texans répondent toujours présent. Si Tim Duncan et Manu Ginobili tiennent la forme, San Antonio sera encore à surveiller de près. Tony Parker l’a dit, la clé de l’éventuelle réussite des troupes de Gregg Popovich résidera dans la capacité des jeunes à élever leur niveau de jeu. En tout cas, dans cette division Southwest, ils ne devraient pas trop être inquiéter.

Depuis leur titre en 2011, les Dallas Mavericks sont sur le déclin et l’état de santé de Dirk Nowitzki ne va pas en s’améliorant. Les hommes de Rick Carlisle devraient tout de même être à la lutte pour une place en playoffs, mais leur marge de manœuvre sera réduite. Les Memphis Grizzlies, eux, peuvent viser haut avec Rudy Gay et Zach Randolph. Les Houston Rockets espèrent que Jeremy Lin sera au niveau et ont fait une belle affaire en engageant James Harden. Les New Orleans Hornets attendent beaucoup du n°1 de la draft, Anthony Davis.

Plutôt Dunk ou 3 points ? Pariez sur la NBA avec PMU.fr

en images
Pour l'honneur Show ! Pour du beurre Pour du beurre Nando décolle haut