Balmy, la renaissance

Balmy a décroché la 5e médaille française à Debrecen. (Reuters)

Balmy a décroché la 5e médaille française à Debrecen. (Reuters)

Absente des podiums internationaux en grand bassin depuis quatre ans, Coralie Balmy a décroché ce jeudi la médaille d’argent lors de la finale du 800 mètres des Championnats d’Europe de Debrecen. La nageuse de Toulouse monte en puissance à l’approche des JO. Amaury Leveaux et Alain Bernard, le tenant du titre, se sont quant à eux qualifiés pour la finale du 100 mètres.

Quatre ans après sa médaille d’argent sur 400 mètres à Eindhoven derrière Federica Pellegrini, Coralie Balmy a retrouvé le podium d’une compétition internationale en grand bassin. La nageuse de Toulouse, meilleur temps des séries mercredi matin, a pris ce jeudi la deuxième place de la finale du 800 mètres des Championnats d’Europe à Debrecen. Déjà en forme aux Championnats de France en mars dernier, avec une qualification olympique validée sur 400, 800 et 4x200 mètres, elle a confirmé son retour au premier plan, même si les principales candidates à l’or aux JO de Londres ont zappé le déplacement en Hongrie.

"Je suis vraiment très contente, j'ai réussi à mettre des choses en place sur cette course et je suis arrivée à prendre cette médaille d'argent, c'est génial, s'est enthousiasmée l'Antiboise sur France 2. C'est vrai que je restais sur ma faim à chaque fois et aujourd'hui, j'arrive enfin à concrétiser, c'est génial". Après dix années de collaboration avec Frédéric Baral, Balmy a décidé de changer d’entraîneur. Désormais sous la houlette de Franck Esposito, elle semble avoir franchi un seuil psychologique qui l’empêchait jusqu’alors de confirmer en compétition les excellents chronos réalisés à l’entraînement.

Cette médaille d’argent porte désormais à cinq le nombre de breloques décrochées par la délégation française à Debrecen. Deux chances supplémentaires sont à prévoir puisqu’Amaury Leveaux et Alain Bernard se sont tous les deux qualifiés pour la finale du 100 mètres. Le protégé de Philippe Lucas a dominé les demi-finales, avec un chrono de 48"52, devant l’Italien Filippo Magnini (48’’84) et l’Allemand Marco Di carli (48"96). Bernard, tenant du titre, a obtenu son billet de justesse, avec le septième temps des demies (49"27). "Ce sera peut-être le dernier, mais à un moment donné, il faut savoir dire stop, ma décision est prise depuis longtemps, a déclaré le champion olympique de la distance au micro de France 2. C'était l'objectif d'être en finale. Comme je l'ai dit, malheureusement, je n'ai pas de bonnes sensations cette semaine. J'ai eu la chance de réaliser un exploit en relais en nageant 48"2. (...) Demain (vendredi), il y aura un beau coup à faire. On est tous les deux en finale, Amaury prouve encore qu'il est en forme et qu'il est là. Moi, je suis l'outsider".

Le Sport sur votre mobile
en images
Agnel ne s'arrête pas Cherchez le bronze Emotion Gros bras Toujours Aussie bon
à lire aussi