Avantage Lochte !

Ryan Lochte a battu Michael Phelps sur 400 mètres 4 nages. (Reuters)

Ryan Lochte a battu Michael Phelps sur 400 mètres 4 nages. (Reuters)

Ryan Lochte et Michael Phelps ont poinçonné leur billet pour les Jeux Olympiques de Londres, ce lundi, eu égard à leurs première et deuxième places décrochées sur 400 mètres 4 nages, lors des sélections américaines. Le premier nommé (4'07"06) a dominé son compatriote américain (4'07"89) pour la toute première fois en neuf courses, s'adjugeant au passage la meilleure performance mondiale de la distance.

Le duel de mastodontes attendu entre Michael Phelps et Ryan Lochte sur 400 mètres 4 nages a tourné à l'avantage du Floridien, deuxième nommé, ce lundi, dans le bassin d'Omaha. Celui qui compte à ce jour quatorze titres olympiques et qui avait ramené huit breloques en or de Pékin, il y a quatre ans, n'a pu que s'incliner face à la démonstration de force de son compatriote, qui a profité des sélections américaines pour réaliser la meilleure performance mondiale (4'07"06) et (enfin) reléguer le chef de file de la natation américaine au second plan (4'07"89). Une performance de choix que n'a pas tardé à commenter le principal intéressé, pas peu fier de sa prestation du jour.

"La première course est toujours la plus difficile. A présent, je peux prendre une grande respiration et me détendre. Je peux sortir et avoir du plaisir. Le premier acte est terminé. Maintenant, je dois juste être prêt pour les courses de demain (mardi, ndlr)", savourait Lochte, juste avant de monter sur la plus haute marche du podium. Le combat s'est pourtant révélé acharné et ce dernier a dû batailler pour ressortir vainqueur de ce premier round dans la mesure où Tyler Clary, après le dos, et Michael Phelps, après le papillon, ont tous deux pris le commandement des opérations dans la course. Invaincu face à Lochte jusqu'alors sur 400m 4 nages en 9 rounds, le Kid de Baltimore s'est résolu à laissé échapper la victoire mais s'est montré satisfait de sa performance du jour.

"C'est une course que je n'avais plus nagée depuis longtemps, je suis content. La foule a joué un grand rôle en me donnant une énergie supplémentaire dans les 150 derniers mètres, ça m'a vraiment fait plaisir", confessait volontiers Phelps à l'issue des premières hostilités à Omaha. Double champion olympique sur la distance, ce dernier aura l'occasion de prendre sa revanche sur son bourreau du jour, le 28 juillet prochain, en ouverture des Jeux. En attendant, il s'est inscrit sur sept épreuves dans ces sélections US (100 et 200 mètres nage libre, 100 et 200 mètres papillon, 200 et 400 mètres quatre nages et sur le 200 mètres dos), et devrait rapidement (re)faire parler de lui dans les bassins du Nebraska, alors que se profile le 200m nage libre, dès mardi matin.

De son côté, Peter Vanderkaay s'est imposé sur 400 mètres en 3'47"67 devant Conor Dwyer (3'47"83), tandis que sur le 400 mètres 4 nages féminin, la victoire est revenue à Elizabeth Beisel, qui a profité de l'occasion pour signer le meilleur temps de l'année (4'31"74) devant Caitlin Leverenz (4'34"43). A noter par ailleurs la performance de Dana Vollmer qui a réalisé le meilleur chrono de l'année en cours sur les demi-finales du 100m papillon (56"42). Brendan Hansen (59"71) s'est également illustré sur 100m brasse (59"71), toujours en demi-finales.

Le Sport sur votre mobile
en images
Agnel ne s'arrête pas Cherchez le bronze Emotion Gros bras Toujours Aussie bon
à lire aussi