Natation - Yannick Agnel s'épanche sur sa retraite anticipée

Natation - Yannick Agnel s'épanche sur sa retraite anticipée©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le lundi 21 novembre 2016 à 20h18

Quelques heures seulement après avoir officialisé sa retraite sportive, Yannick Agnel a réservé sa première sortie médiatique à nos confrères de RTL. Le nageur y a notamment évoqué un burn-out.

Yannick Agnel se sentait prêt. Prêt à se livrer afin d'éclaircir les zones d'ombres qui ont entouré son brusque départ du monde de la natation. Et c'est RTL que le nageur a choisi pour cela, revenant notamment sur le timing de son annonce, qui en aura surpris plus d'un. Mais pas lui. Yannick Agnel l'assure, le choix était réfléchi. « J'avais amorcé le truc à Rio, mais c'était un tumulte qui est tel... J'avais besoin de calme et je me suis dit que c'était le bon moment. Il y a un bon moment pour tout et tout ce tumulte des JO a fini de me convaincre que c'était le bon moment et que j'avais vraiment : 1. Besoin et 2. Envie de passer à autre chose. » Et sa décevante performance aux Jeux Olympiques de Rio est l'explication, sinon la résultante de ce choix.
Un burn-out physique avant le décès de Camille Muffat
« Ma contre-performance est à prendre avec tout ce qui s'est passé depuis mon départ de Nice, a expliqué Agnel à RTL, dont on se souvient que son départ aux Etats-Unis, puis à Mulhouse par la suite, avaient largement été critiqués. J'ai vraiment fait un gros burn-out physique. Après, il y a eu le décès de Camille (Muffat)... Ça m'a foutu un coup et je me suis mis au vert. J'ai dormi deux mois chez mon entraîneur avant les JO, histoire d'être fin prêt. Malheureusement, ça n'a pas suffi parce que nerveusement après toutes ces années il ne me restait que le trognon. La pomme elle était pas mal au départ, mais là il n'y avait vraiment que le trognon. Ça explique la contre-performance.»
Des études à Sciences Po pour oublier
Yannick Agnel ne regrette aucun des choix qu'il a fait jusqu'à maintenant. « Si j'avais pu éviter de me taper les trois dernières années, j'aurais signé de suite », assure-t-il avec la franchise qui le caractérise. Des propos qui font écho au mal-être exprimé par l'un de ses anciens compagnons de route, Florent Manaudou. Ce dernier a choisi le handball comme piste de reconversion. Yannick Agnel devrait opter pour la reprise des études et un passage à Sciences Po, non sans avoir observé une période de repos. « Mais je n'étudie pas pour étudier. Ce sera peut-être dans l'économie, la finance, quelque chose de vraiment différent de ce que j'ai fait jusqu'à présent. J'aimerai bien aider les gens, en fait. »

 
13 commentaires - Natation - Yannick Agnel s'épanche sur sa retraite anticipée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]