Dopage : La natation russe autant touchée que l'athlétisme ?

Dopage : La natation russe autant touchée que l'athlétisme ?©Media365
A lire aussi

, publié le mercredi 23 mars 2016 à 12h40

Selon le quotidien anglais The Times, la natation russe serait tout autant touchée par le dopage que l'athlétisme.

Après l'athlétisme, la natation ? Si l'on en croit les informations du quotidien anglais The Times, la natation russe ferait l'objet d'un dopage systématique depuis de nombreuses années. Selon le journal, le docteur Sergei Portugalov, chef de la commission médicale de la Fédération russe d'athlétisme, qui aurait permis aux athlètes de se procurer des produits dopants, aurait également sévi dans le milieu de la natation. « Depuis 2009, quand Portugalov a offert ses services à la natation russe, 23 nageurs ont été suspendus pour dopage, et le nombre atteint 40 dans tous les sports aquatiques sur la dernière décennie », comptabilise le quotidien.

L'article cite également un témoin qui a attesté que des « pilules et des produits » étaient disponibles le long du bassin lors d'une compétition à Moscou. L'an passé, lors des Mondiaux de natation à Kazan, les nageurs russes avaient remporté quatre médailles. Alors que la menace d'une interdiction de Jeux Olympiques de Rio plane sur l'athlétisme russe, la natation (l'autre sport majeur des JO) pourrait bien être bannie également si ces informations étaient confirmées. Le sport russe, déjà touché par l'affaire du meldonium, vit décidément des heures très sombres. 

 
8 commentaires - Dopage : La natation russe autant touchée que l'athlétisme ?
  • VIVE LA GRANDE RUSSIE !

  • Et si on mettait des salles de shoot à leur disposition avant les compétitions, ils seraient tous sur un pied d'égalité. Alors, plus de problème d'éthique ; le seul problème, le leur : leur santé !

  • Le sport pro n'est pas du sport, juste un "métier".

    Ces soi-disant "sportifs" sont donc la pour, avant tout, faire ce que leur demande leur patron, comme n'importe quel salarié.
    Combien de cadres et techniciens d'entreprise prennent-ils des stupéfiants, des médicaments ou du café pour tenir le coup, combien d'eux fument-ils, pas toujours du tabac, pour se "détendre" ? Selon les statistiques trouvés sur le net : 30 % à 40 %.

    Et on ne les condamne pas.
    Donc cessons de mettre en avant ces salariés de l'effort physique, et revenons à l'amateurisme.

    Et encore, je n'ai pas pris les artistes comme comparaison

  • principe de base, comment les athletes de tous les pays y compris le tennis font t'ils pour , engranger de telles performances, posez vous la question.....oui mais derriere, il y a les sponsors , les médias et l'incontournable saint pognon, ce sont les gladiateurs des temps modernes...ita messa est

    En latin, on écrit : ite missa est ! Alors le reste ....

  • très drole un seul pays concerné par le dopage comme par hasard
    les autres blanc de chez blanc bizarre continent américain afriquain européen australien asie tous nickel
    un seul pays Russie on va pouvoir battre des records de médailles pour certains pays
    vive la Russie
    toutes ses organisations onu cio et autres tous branleurs voleurs fainiants vivant sur le dos des peuples

    Il y a d'autres articles, notamment sur ce site, mais vous refusez de les lire !

    Cessez de défendre un pays dont la duplicité est un modus vivendi !

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]