Championnats du monde : Sarah Sjostrom sacrée sur 50m papillon, Mélanie Henique sixième

Championnats du monde : Sarah Sjostrom sacrée sur 50m papillon, Mélanie Henique sixième©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le samedi 29 juillet 2017 à 17h57

Mélanie Henique a terminé sixième de la finale du 50m papillon féminin, lors des Championnats du monde de natation à Budapest, samedi. La Suédoise Sarah Sjostrom décroche la médaille d'or et conserve son titre. Mehdy Metella, lui, a terminé dernier de sa finale du 100m papillon, loin derrière un Caeleb Dressel intouchable. Anna Santamans s'est de son côté qualifiée pour la finale du 50m nage libre, alors que Sjostrom a établi un nouveau record du monde dans la discipline. Les autres satisfactions françaises de la journée se nomment Camille Lacourt et Jérémy Stravius, qualifiés pour la finale du 50m dos hommes.

Mehdy Metella n'a pas réussi à décrocher une deuxième médaille dans les Championnats du monde de Budapest, après celle en bronze obtenue sur 100m nage libre. Samedi, le nageur de Marseille est parti très vite dans la finale du 100m papillon, mais a souffert dans la deuxième longueur, pour finalement réaliser le huitième et dernier temps, en 51"16.« Je ne suis pas déçu. Je repars quand même de ces Championnats avec une médaille. Je pense que j'ai fait une bonne course, je n'ai rien à me reprocher. Je ne suis pas très loin, j'ai essayé d'accélérer mais ça ne répondait pas »,a-t-il déclaré après la course. Metella pouvait en effet se montrer satisfait, puisqu'il a réalisé le deuxième meilleur chrono français de l'histoire. Une performance quelque peu minimisée par l'énorme densité de cette finale: Caeleb Dressel a remporté la médaille d'or en réalisant le deuxième meilleur chrono de l'histoire (49"86), à 4 centièmes seulement du record du monde de son compatriote Michael Phelps. Le Hongrois Kristof Milak a décroché la médaille d'argent en 50"62, tandis que le Singapourien Joseph Schooling a pris le bronze (50"83).

Henique battue aussi 
Sarah Sjostrom  a été sacrée championne du monde sur 50m papillon grâce à un chrono de 24"60, soit le nouveau record des Championnats du monde, et le deuxième meilleur chrono de tous les temps. La Suédoise réédite donc son doublé sur 50m et 100m papillon, comme à Kazan il y a deux ans. La Hollandaise Ranomi Kromowidjojo a décroché l'argent, en 25"38. Farida Osman, troisième, a offert la première médaille mondiale à l'Egypte (25"39). La Française Mélanie Henique n'a pas pu faire mieux que sixième, en 25"76. Un moins bon temps que vendredi, mais son meilleur temps en finale. « Je suis un peu déçue mais ça a nagé vite, je m'y attendais. J'ai fait un moins bon départ qu'hier, la reprise de nage était un peu ratée aussi. C'est juste énorme ce qu'il faut faire pour être troisième. Il  y a encore des choses à travailler. Je suis contente parce que je fais le record de France hier, et que ça faisait longtemps que j'attendais de faire moins de 25"8, donc on va garder ça. C'était une belle compétition », a déclaré la nageuse au micro de France 2 à l'issue de la course.

Santamans en finale du 50m libre, record du monde pour Sjostrom
Sarah Sjostrom, encore elle, a établi un nouveau record du monde dans les demi-finales du 50m nage libre féminin, grâce à un chrono de 23"67. A un étage certes inférieur, Anna Santamans a elle aussi montré de belles choses, en établissant un nouveau record de France (24"54). Un sixième temps synonyme de finale pour la Française, qui aura fort à faire face à la Suédoise ainsi que la Danoise Pernille Blume (deuxième temps en 24"05) ou encore l'Américaine Simone Manuel (troisième temps en 24"12).

Lacourt impressionne, Stravius le suit en finale 
L'autre satisfaction tricolore de la journée est venue de Camille Lacourt, auteur de la meilleure performance mondiale de l'année en demi-finales du 50m dos hommes (24"30). « J'étais bien, je voulais faire mieux que ce matin ou j'étais en-dedans, donc je me suis bien concentré. J'étais vraiment à fond, je n'avais pas envie de faire de calculs. Je n'ai pas fait beaucoup de courses à très haut niveau donc j'ai besoin de répéter. En finale, on verra si on peut encore aller gratter quelques centièmes... », a déclaré Lacourt sur France 2. Jérémy Stravius a lui aussi décroché sa place pour la finale grâce à une très belle arrivée et un septième temps (24"81). « Le sentiment de ne pas avoir fait mieux que ce matin me déçoit un petit peu. Après, je ne vais pas cracher sur une finale mondiale, demain j'aurai mes chances. Il faut prendre le bon de cet après-midi, le bon de ce matin, et tout donner demain », s'est-il exprimé.
 
0 commentaire - Championnats du monde : Sarah Sjostrom sacrée sur 50m papillon, Mélanie Henique sixième
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]