Teddy Riner : " Rester concentré et ne rien lâcher "

Teddy Riner : ©Media365
A lire aussi

Cédric ROUGER, publié le mardi 07 juin 2016 à 15h48

La Fédération française de judo a dévoilé les noms des 14 judokas qui iront à Rio. Lors d'une conférence de presse au Comité national olympique et sportif, Teddy Riner a encore prouvé toute sa détermination.



Teddy Riner, vous serez peut-être le porte-drapeau pour ces Jeux Olympiques 2016, ressentez-vous de la pression ?
Non il n'y a pas de pression. C'est un plus d'être porte-drapeau. C'est un honneur, une fierté. Mais je préfère être champion olympique et ne pas être porte-drapeau.

Le regard de vos adversaires ont-ils changé ?
Oui le regard des adversaires change. Je le vois quand je suis dans la salle d'échauffement. Je suis beaucoup observé, mais ça ne me fait pas peur. Quand il y a une tête de série, on veut la battre et prendre sa place. On regarde ce qu'elle fait, pourquoi elle réussit. Mais je n'y fais vraiment pas attention, j'essaie de continuer d'avancer.

Vous vous concentrez sur vous d'abord ?
Oui il ne faut pas être spectateur, il faut vraiment être acteur et décideur de ce que l'on fait. Si tu commences à regarder, à scruter les autres, ce n'est pas bon.

Qu'est-ce qui vous pousse à autant travailler ?
J'aime m'entrainer, évoluer. J'aime cette sensation quand on approche de l'évènement et qu'on doit se mettre minable pour progresser d'un petit niveau jour après jour. J'aime la compétition, les gros évènements, les gros titres, que ce soit les championnats d'Europe du monde, ou les Jeux Olympiques. Les records c'est fait pour être battu. Moi c'est gagner qui m'anime.
Riner : « Un jour moi aussi je m'en irai et je rejoindrai Ali en haut »
Une finale dans ces Jeux, vous y pensez ?
J'y pense j'en rêve, j'en cauchemarde. Mais il faut se laisser le temps, ne pas se précipiter. Le mot d'ordre c'est rester concentrer et ne rien lâcher.

On vous voit beaucoup à la télé en ce moment...
Il y a beaucoup de choses qui tombent en même temps. Et puis le fait d'avoir été champion ouvre des portes et je découvre pleins de choses que je pourrai raconter à mes petits-enfants.

Etes-vous supporter de l'équipe de France de foot ?
Bien sûr que je suis supporter de l'équipe de France. Je suis très content que ça se passe en France, qu'enfin ça commence. On a hâte et maintenant c'est à eux de nous montrer la voie de la victoire, de la gagne. Dès qu'on aura un peu de temps dans cette préparation olympique on ira les supporter.

Que pensez-vous de cette équipe de France ?
C'est une très belle équipe. Après, je ne suis personne pour dire si c'est la bonne personne qui a été mise ou pas. Je sais que ça va aller très loin, cette équipe est aussi belle que celle qui a été à Rio pour la Coupe du monde. Après j'espère qu'ils vont tout donner et qu'ils vont montrer leur meilleur football. En tout cas coach Didier, vous m'avez encore oublié (Rires).

Mohammed Ali, est-ce quelqu'un qui vous parle ?
Bien sûr, Mohammed Ali c'est un homme qui parle à tout le monde, en tout cas dans le sport et dans la lutte contre la ségrégation. C'est quelqu'un qui a fait beaucoup pour le sport, pour le peuple noir. J'espère qu'il aura une belle cérémonie et c'est un grand homme qui nous quitte. Je suis triste qu'il parte mais c'est quelqu'un qui a beaucoup donné. L'heure est venue. C'était une personne âgée et surtout une personne qui est malade. Il a trouvé le repos et je pense qu'il l'a bien mérité. J'aurai voulu le rencontrer. Un jour moi aussi je m'en irai et je le rejoindrai en haut (Rires).

 
0 commentaire - Teddy Riner : " Rester concentré et ne rien lâcher "
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]