Sa couronne, Tcheuméo y tient !

Sa couronne, Tcheuméo y tient !©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 22 avril 2017 à 17h36

La Française est venue à bout de Guusje Steenhuis en finale. Axel Clerget (-90kg) et Cyrille Maret (-100kg) échouent quant à eux sur la deuxième marche du podium.

Après deux premières journées ayant apporté des fortunes diverses au clan tricolore, quatre leaders de l'équipe de France faisaient leur apparition sur les tatamis de la Hala Torwar de Varsovie ce samedi. Et ces leaders ont répondu présent, à l'exception d'Emilie Andéol. La championne olympique en titre (+78kg) a été surprise d'entrée par la Hongroise Mercedesz Szigetvari, qui l'a battue grâce à deux waza-ari. Dans la catégorie inférieure, Audrey Tcheuméo a réussi à se hisser en finale. La championne du monde 2011, bien décidée à décrocher son quatrième sacre européen, faisait face à Guusje Steenhuis, l'une de ses principales rivales en -78kg. Mal embarquée, la Bondynoise a d'abord eu du mal à se mettre en route, mais elle a su se ressaisir à temps pour contrer la Néerlandaise et marquer ippon. Tcheuméo, en patronne, conserve donc sa couronne européenne.

Clerget et Maret, l'argent plus ou moins content...

Axel Clerget (-90kg) n'a malheureusement pas eu la même réussite. Le combattant de Sucy Judo espérait profiter du rendez-vous varsovien pour enfin décrocher un titre référence. Opposé au Serbe Aleksandar Kukolj en finale, le Français s'est fait piéger au sol, lui qui est pourtant redoutable dans ce domaine. Clerget se contente donc d'une médaille d'argent, ce qui reste un résultat satisfaisant. Cyrille Maret (-100kg), lui, n'avait fait le déplacement que pour une seule chose, à savoir l'or. Médaillé de bronze en 2013, 2014 et 2015, le Levalloisien était assuré de faire mieux à l'issue de sa victoire étriquée en demi-finale contre le Néerlandais Michael Korrel. Mais l'expérimenté Elkhan Mammadov, champion du monde en 2013, n'entendait évidemment pas se laisser faire. L'Azerbaïdjanais a même eu le dernier mot, puisqu'il a collé un superbe ippon au Français dans le golden score. Maret, la mort dans l'âme, repart de Pologne avec de l'argent. Et pourra rapidement se reconcentrer sur son principal objectif de la saison, c'est-à-dire les Mondiaux de Budapest, en août prochain.

 
0 commentaire - Sa couronne, Tcheuméo y tient !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]