Judo - Paris Grand Slam : Des médailles pour la France, mais aussi quelques déceptions

Judo - Paris Grand Slam : Des médailles pour la France, mais aussi quelques déceptions©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 11 février 2017 à 22h48

La première journée du Grand Chelem de Paris, ce samedi à l'AccorHotels Arena, s'est achevée sur un total de quatre médailles pour les Français. Mais aucune en or...

JUDO - Paris Grand Slam : Des médailles pour la France, mais aussi quelques déceptions

La première journée du Grand Chelem de Paris s'est conclue sur un total de quatre médailles pour les combattants tricolores. Mais aucune n'est en or...

Elle n'y arrive plus. Opposée à Tina Trstenjak pour ce qui était un remake de la finale des Jeux olympiques de Rio, Clarisse Agbegnenou a encore été battue par la Slovène, qui a parfaitement su l'immobiliser au sol. Cela fait quatre défaites de rang pour la Française face à sa grande rivale dans la catégorie des -63kg. Parée d'argent, « Gnougnou » retrouve une compatriote sur le podium. En effet, Margaux Pinot a pris le meilleur sur la Japonaise Aimi Nouchi en petite finale et remporte donc une belle médaille de bronze. Du bronze également pour Priscilla Gneto, qui évolue depuis quelques mois seulement en -57kg (elle était auparavant en -52kg). La combattante de l'ES Blanc-Mesnil a dominé la championne olympique en titre, Rafaela Silva. Sa petite sœur, Astride Gneto, échoue au pied du podium en -52kg, tout comme Anaïs Mosdier (18 ans) en -48kg. Ce qui constitue néanmoins un bon résultat pour ces deux judokates.

En l'absence d'Automne Pavia qui, enceinte, se tiendra éloignée des tatamis pendant quelque temps, Hélène Receveaux a l'opportunité de s'affirmer comme l'avenir du judo français en -57kg. Après un parcours remarquable, l'Orléanaise bute cependant en finale contre la Sud-Coréenne Youjeong Kwon, que personne n'attendait à pareille fête. Au soir de la première journée de compétition, le bilan est donc de quatre médailles pour la France (deux d'argent, deux de bronze).

Chou blanc du côté des hommes

Et le nombre de breloques n'est pas plus important car, malheureusement, les représentants masculins n'ont pas connu la même réussite que leurs homologues féminines. Si les jeunes Vincent Manquest (-60kg), Cédric Revol (-60kg) ou encore Sacha Flament (-66kg) étaient surtout alignés afin d'engranger de l'expérience, force est de reconnaître que d'autres ont déçu. Chez les -60kg, Walide Khyar a été sorti dès les huitièmes de finale, par le Sud-Coréen Kim, tandis que Vincent Limare a chuté en quarts face au numéro trois mondial, Orkhan Safarov.

Killian Le Blouch étant blessé, David Larose (vainqueur de ce tournoi en 2012 et 2013) pouvait remonter dans la hiérarchie des -66kg, mais il a été éliminé prématurément par l'Israélien Tal Flicker. Enfin, le passage de Loïc Korval en -73kg a suscité la curiosité des spectateurs de l'AccorHotels Arena. L'Essonnien a tracé sa route jusqu'en quarts de finale, avant d'être défait par Tohar Butbul. Touché à la cheville au cours de ce combat, il n'a ensuite pas pu défendre ses chances en repêchages.

 
0 commentaire - Judo - Paris Grand Slam : Des médailles pour la France, mais aussi quelques déceptions
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]