Judo - Championnats du monde : Une demie pour Receveaux, la douche froide pour Gneto

Judo - Championnats du monde : Une demie pour Receveaux, la douche froide pour Gneto©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 30 août 2017 à 13h44

Comme à Rio l'an passé, Priscilla Gneto a été disqualifiée aux championnats du monde de Budapest. Benjamin Axus a quant à lui abandonné et Pierre Duprat a été éliminé. Seule Hélène Receveaux reste en lice, elle disputera les demi-finales à 16h00.

Quarts de finale
La France tient enfin sa première demi-finale dans ces Mondiaux de Budapest ! Sur la lancée de sa matinée parfaite, Hélène Receveaux a rejoint le dernier carré des -57kg en battant la Britannique Nekoda Smythe-Davis sur un waza-ari en début de combat. Malgré une frayeur en fin de match, la judokate de 26 ans a globalement maîtrisé son sujet et s'offre une première demi-finale mondiale ! A partir de 16h00, elle sera opposée à la Japonaise Tsukasa Yoshida (21 ans), championne d'Asie en titre, contre qui elle s'était inclinée en finale du Grand Slam de Tokyo fin 2015. « C'est une belle matinée. Sur le dernier combat, je ne suis pas tout à fait satisfaite, car sur la fin, je ne suis plus autant concentrée sur les mains. Ce sont des erreurs à ne pas faire sur un championnat du monde. Contre Yoshida, il faudra que je sois forte sur les mains, concentrée sur mon judo, car elle est très forte sur uchi-mata », a confié la dernière rescapée française.
Troisième tour
Le premier des trois Français en lice au troisième tour, Benjamin Axus, a abandonné face au Slovène Martin Hojak à quatre secondes de la fin, suite à un étranglement au sol. Le Français, qui dispute son premier Mondial, était de toute façon mené d'un waza-ari par son adversaire. Sa compétition est terminée. « Je me suis fait avoir. Il m'avait bien étudié, je n'ai pas su réagir. C'est frustrant car je sais qu'il est à ma portée. J'aurais peut-être dû réfléchir un peu plus, étudier les solutions. Il a été plus malin que moi. C'est énervant », a regretté le judoka de 26 ans sur La Chaîne L'Equipe. Déception aussi du côté de Pierre Duprat, médaillé de bronze européen en 2013, qui est tombé face au vice-champion olympique azéri Rustam Orujov, vainqueur par waza-ari. « Il a été plus tranchant que moi sur ses attaques. J'étais bien sur le premier combat. Là, sur les mains, c'était plus rugueux, plus tactique, mais sur une de mes attaques il me contre. J'ai peut-être été trop généreux. Sur le reste du combat, il n'a pas montré grand chose, moi non plus d'ailleurs. Je continue à bosser car je sais que je suis sur le bon chemin », a confié l'Agenais de 27 ans. La bonne nouvelle est venue de Helène Receveaux, unique tricolore à se qualifier pour les quarts de finale ce mercredi. La judokate de 26 ans s'est une nouvelle fois imposée sur ippon, en étranglant la Sud-Coréenne Yunseo Ji après 1'50 de combat. Elle a désormais rendez-vous avec l'Anglaise Nekoda Smythe-Davis, victorieuse des Jeux du Commonwealth en 2014.

Deuxième tour
Premier Français en lice au deuxième tour ce mercredi, Pierre Duprat défiait le double médaillé de bronze mondial (2011 et 2014) et vice-champion d'Europe russe Musa Mogushkov, et après 4'35 de golden score, le Français a fini par s'imposer, sur waza-ari. Quelques minutes plus tard, Benjamin Axus se défaisait sans souci du Sri Lankais Chamara Repiyallage : ippon après 2'04 de combat. Ce fut en revanche la douche froide pour Priscilla Gneto lors de son deuxième tour face à la Mongole vice-championne olympique Sumiya Dorjsuran. Elle a été disqualifiée après 1'40 de combat pour s'être jetée sur le coude en extension de son adversaire (clé de bras à la volée). Après visionnage de la vidéo, les juges ont décidé que cette action valait un carton rouge à la championne d'Europe. "Je vais péter un câble" a hurlé la Française en zone mixte. Aux JO de Rio il y a un an, elle avait en effet déjà été disqualifiée pour avoir touché le pantalon de son adversaire avec son avant-bras, sans l'agripper. Cruelle loi des séries pour la médaillée de bronze de Londres... Après plusieurs dizaines de minutes au calme dans les vestiaires, la Française est revenue sur cette disqualification, qu'elle veut prendre avec philosophie. « Je ne peux pas me prononcer sur cette disqualification car je n'ai pas encore revu les images. Je n'ai pas l'impression d'avoir intentionnellement fait une action dangereuse ou une clé de bras. Ce qui m'embête un peu, c'est qu'on retourne sur la même situation qu'il y a un an... Mais c'est la vie, c'est comme ça. Je prends ça avec un peu de détachement. C'est arrivé, tant pis, il y en aura d'autres. J'étais vraiment prête aujourd'hui. Je me sentais bien au début du combat. Tout était bien parti. C'est frustrant, c'est dommage que ça arrive. Mais je ne perdrai pas de temps à ressasser le passé. Je sais que de belles choses m'attendent et j'espère que ça n'arrivera pas encore une fois (sourires)... » Cela s'est bien mieux passé en revanche pour Helène Receveaux, médaillée de bronze des derniers championnats d'Europe, qui a débuté sa compétition par un ippon sur l'Espagnole Jaione Equisoain après 1'00 de combat.

Premier tour
Après deux premières journées sans médaille aux championnats du monde de judo, l'équipe de France de judo espère passer un beau mercredi grâce à Benjamin Axus (qui dispute son premier Mondial), Pierre Duprat (-73kg), Priscilla Gneto et Hélène Receveaux (-57kg). Et cela a parfaitement débuté pour Axus et Gneto (championne d'Europe 2017), qui n'étaient pas exemptés de premier tour, contrairement à leurs deux compatriotes. Les deux tricolores se sont imposés sur ippon, contre respectivement le Chinois Shuai Sun (après 2'12 de combat) et la Roumaine Leredana Ohai (après 1'07). « Le premier combat, c'est toujours le plus dur, il faut se mettre dedans. Mais le plus dur est fait, maintenant faut envoyer. Je ne me pose pas trop de questions, il faut y aller, je n'ai rien à perdre », a commenté Axus au micro de La Chaîne L'Equipe après son combat.



 
 
2 commentaires - Judo - Championnats du monde : Une demie pour Receveaux, la douche froide pour Gneto
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]