Judo - Championnats du monde : Riner dans le dernier carré, Andéol ira chercher le bronze, la désillusion pour Maret

Judo - Championnats du monde : Riner dans le dernier carré, Andéol ira chercher le bronze, la désillusion pour Maret©Panoramic, Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le samedi 02 septembre 2017 à 13h22

Teddy Riner (+100 kg) s'est qualifié pour les demi-finales après son succès contre le Brésilien Rafael Silva. Emilie Andéol (+78kg) ira chercher le bronze, défaite par la Turque Kayra Sayit. C'est en revanche déjà terminé pour Cyrille Maret (-100kg), sorti par le Letton Jevgenijs Borodavko pour son premier combat aux Championnats du monde de judo à Budapest (Hongrie).

Quarts de finale
Teddy Riner atteint facilement le dernier carré de la catégorie des +100kg des Championnats du monde de Budapest (Hongrie). Tout au long de ce samedi matin, le Français est petit à petit monté en puissance. En témoigne son dernier combat contre le Brésilien Rafael Silva, conclu sur ippon grâce à une immobilisation au sol au bout de deux minutes. Auparavant, le Guadeloupéen n'avait pas manqué de fatiguer son adversaire en lui infligeant deux waza-ari. Au total, le Français aura disputé quatre combats ce matin, tous gagnés sur ippon. En demi-finale, c'est le Géorgien Guram Tushishvili qui se retrouvera sur sa route en sachant que les deux Japonais redoutables de sa catégorie ont été prématurément éliminés.


La marche était visiblement trop haute pour Emilie Andéol. Aux portes du dernier carré de la catégorie des +78kg, la Française, pénalisée une fois, s'incline en quarts de finale des Championnats du monde de Budapest (Hongrie) contre sa bête noire, la Turque Kayra Sayit sur ippon. La native de Bordeaux a été immobilisée à une minute de la fin du combat et devra en passer par les repêchages afin d'aller chercher la médaille de bronze, ce samedi. La championne olympique de 29 ans aura comme prochaine adversaire, la Néerlandaise Tessie Savelkouls.

Troisième tour
Teddy Riner trace sa route et se retrouve déjà en quarts de finale, ce samedi. Dans la catégorie des +100kg, le Français s'est montré particulièrement serein et concentré au troisième tour des Championnats du monde de Budapest (Hongrie) contre l'Equatorien Freddy Figueroa qu'il a écarté sur ippon. Le Guadeloupéen a géré de bout en bout son combat sans se laisser dominer. Le pensionnaire du PSG judo a réalisé une attaque similaire à son premier tour : un balayage compté waza-ari puis une immobilisation synonyme de ippon contre un adversaire pénalisé une fois par l'arbitre. Pour atteindre les demi-finales, Teddy Riner devra se défaire du Brésilien Rafael Silva.

Deuxième tour
Quelques instants après Teddy Riner, Emilie Andéol a imité son compatriote. La Française s'est qualifiée pour les quarts de finale des Championnats du monde de Budapest (Hongrie) dans la catégorie des +78kg. Pour son deuxième combat, la championne olympique en titre ne s'est, cette fois, pas imposée sur ippon. La native de Bordeaux a même été plutôt malmenée par son adversaire, l'Ukrainienne Galyna Tarasova. Les deux combattantes se sont départagées au golden score où l'Ukrainienne a cédé la première après une troisième pénalité infligée par l'arbitre, pour manque de combativité. Pour rejoindre le dernier carré et se rapprocher encore un peu plus du titre mondial, Emilie Andéol devra se défaire de la Turque Kayra Sayit en quarts de finale.


Teddy Riner continue sa folle aventure vers un neuvième titre mondial grâce à son deuxième combat remporté ce samedi dans ces Championnats du monde de Budapest (Hongrie). Au second tour, le Français s'est montré plus solide et a facilement disposé du Mongol Duurenbayar Ulziibayar sur ippon et gagne ainsi sa place pour les huitièmes de finale. Auparavant, le Guadeloupéen n'avait pas manqué de fatiguer son adversaire du jour par son allonge. Suffisant pour le double champion olympique en titre, qui a définitivement pris le dessus sur le Mongol dans la deuxième partie de combat grâce à une attaque dont il raffole. Teddy Riner remporte là son 130eme combat d'affilée toutes compétitions confondues, lui qui n'avait plus combattu depuis un an. En huitièmes de finale, il affrontera l'Equatorien Freddy Figueroa.


L'équipe de France de judo masculin compte désormais sur Teddy Riner pour sauver l'honneur. Exempté du premier tour, Cyrille Maret (-100kg) faisait son entrée en lice au second tour. Le natif de Dijon (3eme dan), vainqueur du Grand Slam de Paris en 2015 et 2016 et deuxième en 2017, s'est fait cueillir à froid par son adversaire du jour, Jevgenijs Borodavko. Malgré deux pénalités reçus contre lui, le Letton a emmené le Français de 29 ans, deuxième mondial, jusqu'à la dernière seconde du combat. C'est à ce moment-là qu'il a inscrit un waza-ari sur le gong, suffisant pour continuer dans ces Championnats du monde de Budapest (Hongrie). C'est donc une grosse désillusion pour le Tricolore, pensionnaire de l'ES Blanc-Mesnil, qui visait le titre mondial. Le médaille de bronze des Jeux Olympiques de Rio en 2016 n'a pas caché son immense déception au micro de L'Equipe, en zone mixte : « Il n'y a pas grand-chose à analyser. J'avais les solutions en main, il n'y avait qu'à attendre le golden score, ça ne pardonne pas. Je me mets tout seul dedans... J'avais dit que j'étais venu au moins pour la médaille et je me fais sortir dès mon entrée en lice. Si j'avais vraiment donné le meilleur de moi-même, je serais passé, c'est pas normal de faire des erreurs comme j'en ai fait là ».

Premier tour
Emilie Andéol a, quant à elle, été plus expéditive. Sur le tatami n°3, la Française et son dossard de championne olympique (titre acquis à Rio en 2016) s'est rapidement défaite de son adversaire du jour, la Kényane Alice Muragu au premier tour de la catégorie des +78 kg des Championnats du monde de Budapest (Hongrie). La native de Bordeaux (4eme dan), âgée de 29 ans et 9eme mondiale, vainqueur du Grand Slam de Paris en 2015 et troisième en 2017, a rapidement provoqué la pénalité de son adversaire dans la première minute de combat. La Kényane s'est ensuite retrouvée en danger au sol. La Française l'a parfaitement immobilisée et a conclu par un ippon au bout de 1'16 de combat.


Sur le tatami n°1 des Championnats du monde de Budapest (Hongrie), Teddy Riner (5eme dan) se savait très attendu. Double champion olympique en titre (2012 et 2016), le Français, pensionnaire du PSG Judo, n'avait plus combattu depuis un an. A 28 ans, le natif des Abymes en Guadeloupe est en quête d'un neuvième titre mondial lui qui en compte déjà huit et cinq de champion d'Europe. Contre l'Égyptien Maisara Elnagar, le désormais 14eme mondial de la catégorie des +100kg a pris son temps pour entrer dans son combat. Pendant la première minute, Teddy Riner a effectué plusieurs tentatives pour déstabiliser son adversaire mais l'Égyptien a fait preuve de beaucoup de défense. A une minute de la fin, le Français a fait preuve de beaucoup plus d'autorité en marquant un waza-ari puis en concluant son combat par un ippon à 52 secondes de la fin. Son adversaire avait pour sa part reçu deux pénalités. Au deuxième tour, Teddy Riner rencontrera le Mongol Duurenbayar Ulziibayar. Pour la suite, le Français pourrait avoir rapidement sur sa route les deux Japonais très dangereux de sa catégorie, dont notamment Takeshi Ojitani qu'il pourrait rencontrer en demi-finale.
 
10 commentaires - Judo - Championnats du monde : Riner dans le dernier carré, Andéol ira chercher le bronze, la désillusion pour Maret
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]