Lutte - Dopage : Yannick Szczepaniak, une médaille au goût étrange

Lutte - Dopage : Yannick Szczepaniak, une médaille au goût étrange©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le lundi 21 novembre 2016 à 19h39

Yannick Szczepaniak va récupérer la médaille de bronze en lutte des Jeux Olympiques de Pékin, huit ans après les faits. Un concours de circonstance qui laisse l'athlète circonspect.

A chaque journée son lot de tricheurs. Les analyses d'échantillons des derniers Jeux Olympiques se poursuivent et les recherches sont plutôt fructueuses, en témoignent les dernières découvertes. Il y a peu, c'est le lutteur russe Khasan Baroev qui était déclassé, permettant au Français Yannick Szczepaniak de se hisser à la troisième place d'un concours qu'il avait terminé à la cinquième. Un procédé qui, loin de l'enchanter, étrangement, le laisse pantois. « C'est très bizarre ! Très partagé... Je prends, hein ! Mais c'est mitigé, a avoué Yannick Szczepaniak dans un entretien accordé à l'Equipe ce lundi. Je ne vais pas cracher dans la soupe, parce que le passé, je ne peux pas le changer... Mais ce n'est pas comme ça qu'on imagine gagner une médaille olympique. On préfère la gagner sur le tapis. Ce n'est pas pareil, on ne vit pas le moment, on ne le partage pas... Il reste toujours ce doute : s'il n'avait pas été dopé, est-ce que je n'aurais pas gagné ! »
Officialisation du CIO avant d'éventuelles réparations
Si le Français n'a appris la nouvelle que ce week-end, tout s'est enchaîné par la suite. Reste désormais à attendre l'officialisation du CIO, qui devrait intervenir rapidement, sans quoi celui qui occupe actuellement le poste de sélectionneur de l'équipe de France junior ne pourra prétendre à aucune compensation, éventuellement financière. «Je ne sais pas si c'est le cas, mais j'espère qu'il y aura un minimum de compensation financière, entre les primes de l'Etat, etc. Bon, je n'ai pas du tout fait du sport pour ça, mais derrière, quand on y repense, on se dit : "mince !"... Mais je ne vais pas m'arrêter sur des regrets, sur ce que j'ai loupé, parce que ce n'est que du bonus. J'en suis très fier et très heureux, de cette médaille. »
 
2 commentaires - Lutte - Dopage : Yannick Szczepaniak, une médaille au goût étrange
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]