JO 2016 - Cyclisme sur piste : Baugé tire à boulets rouges sur la Fédération

JO 2016 - Cyclisme sur piste : Baugé tire à boulets rouges sur la Fédération©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 14 août 2016 à 01h58

Eliminé en quarts de finale du tournoi de vitesse individuelle des Jeux de Rio, Grégory Baugé n'a pas manqué de critiquer la Fédération Française de cyclisme et l'entourage de l'équipe de France sur piste.

Grégory Baugé n'aura pas de médaille supplémentaire dans des Jeux Olympiques. Le sprinteur tricolore a été éliminé dès les quarts de finale par le Russe Denis Dmitriev. Une défaite pour laquelle le Français n'avoue aucun regret. « Je n'ai pas lâché, j'ai tout donné et ça ne l'a pas fait, a assuré Grégory Baugé au micro de Canal+. Il ne va pas falloir réfléchir longtemps. C'est du sprint, j'ai fait ce que j'avais à faire. J'ai voulu tenter de le passer à un tour de l'arrivée, je suis à sa hauteur, j'ai bataillé et ça ne l'a pas fait, malheureusement. Je pense qu'au retour au pays, je vais pouvoir encore essayer de comprendre pas mal de choses. »
Baugé : « Peut-être que les moyens humains autour de nous n'étaient pas bons »
Mais Grégory Baugé n'a pas été aussi magnanime avec la Fédération Française de cyclisme et le staff de l'équipe de France. Des critiques à peine voilées dans la bouche de celui qui a longtemps été le leader de l'équipe de France. « Lors des 18 derniers mois, il s'est passé beaucoup de choses, confie un Grégory Baugé énigmatique dans un premier temps avant de préciser sa pensée. Je ne vais pas m'étaler là-dessus mais il est clair que, de nos jours, le niveau augmente d'année en année. Je ne vais pas dire que j'étais tout seul mais l'athlète ne peut pas se battre tout seul. Il y en a qui ne vont pas être contents. Certes la Fédération a mis des moyens financiers et humains, mais peut-être que les moyens humains autour de nous n'étaient pas bons. Je ne vais pas trouver d'excuses parce qu'il n'y a pas d'excuses, ce ne sont que des faits. Il y a beaucoup de choses qui se sont passées depuis, je vais dire autant les athlètes que le staff sont fautifs et, malheureusement, ce sont nous, les athlètes, qui sont sur la piste. L'orgueil, c'est pour nous. » Des paroles qui ne devraient pas rester sans réaction du côté de la FFC.

 
0 commentaire - JO 2016 - Cyclisme sur piste : Baugé tire à boulets rouges sur la Fédération
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]