Jeux Paralympiques : Les dix Français à suivre

Jeux Paralympiques : Les dix Français à suivre©Media365
A lire aussi

Guillaume Blanchard, publié le mardi 06 septembre 2016 à 23h53

Mercredi aura lieu la cérémonie d'ouverture des quinzièmes Jeux Paralympiques (7-18 septembre). La délégation française sera représentée par 126 sportifs qui auront tous à cœur de remporter l'or. Portrait de dix d'entre eux.

Mandy FRANCOIS-ELIE (Athlétisme) :

A seulement 20 ans, Mandy François-Elie est victime d'un AVC. Trois ans plus tard, elle remporte l'or paralympique sur 100m à Londres en 2012 avant d'être sacrée championne du monde en 2013 sur 100m et 200m. Elle arrive à Rio dans l'optique de défendre son titre et de ramener d'autres médailles.

Marie-Amélie LE FUR (Athlétisme) :

Amputée de la jambe gauche suite à un accident de scooter en 2004, Marie-Amélie Le Fur a depuis gravi les sommets de l'athlétisme avec cinq médailles olympiques, dont une en or sur 100m à Londres. Elle aussi compte bien conserver son titre et pourquoi pas décrocher d'autres médailles dans les autres disciplines où elle concoure (200m, 400m, saut en longueur).

Souhad GHAZOUANI (Haltérophilie) :

Paraplégique depuis sa naissance, Souhad Ghazouani a toujours vécu en fauteuil. Ce qui ne l'a pas empêché de remporter trois médailles paralympiques depuis le début de sa carrière, dont une en or à Londres dans la catégorie des moins de 67,5kg. Elle vise une nouvelle fois l'or à Rio.

Elodie LORANDI (Natation) :

Atteinte d'une maladie orpheline qui lui paralyse la jambe gauche, Elodie Lorandi a déjà décroché quatre médailles paralympiques depuis ses débuts à Pékin en 2008. Parmi elles, une en or sur 400m nage libre il y a quatre ans. Elle compte bien conserver son titre avant de raccrocher après les Mondiaux de 2017.

Charles ROZOY (Natation) :

Suite à un accident de moto qui paralyse son bras gauche en 2008, Charles Rozoy doit mettre un terme à sa carrière de sportif de haut-niveau. Il revient à la compétition après plusieurs mois de convalescence et décroche l'or paralympique sur le 100m papillon à Londres. L'objectif sera le même à Rio.

Michaël JEREMIASZ (Tennis fauteuil) :

Il est le porte-drapeau de la délégation française à Rio. A 34 ans, Michaël Jeremiasz a déjà remporté quatre médailles paralympiques, dont une en or à Pékin en double avec Stéphane Houdet. Médaillé de bronze en 2012, il compte bien retrouver l'or cette année avant de tirer sa révérence.

Nantenin KEITA (Athlétisme) :

Comme son père, le musicien malien Salif Keïta, Nantenin est atteinte d'une déficience visuelle. Championne du monde du 200m en 2006 et du 400m en 2015, elle n'a encore jamais décroché l'or malgré trois médailles paralympiques (2 en bronze, une en argent). Le seul titre manquant à son palmarès.

Arnaud ASSOUMANI (Saut en longueur) :

Né sans avant-bras gauche, Arnaud Assoumani a goûté aux trois médailles : le bronze à Athènes, l'or à Pékin (avec un record du monde à 7,23m) et deux en argent à Londres (saut en longueur et triple saut). Cette année, il vise deux médailles d'or.

Théo CURIN (Natation) :

Quadri-amputé depuis ses 6 ans, Théo Curin est le benjamin de la délégation française. A seulement 16 ans, il est déjà vice-champion d'Europe du 200m nage libre. Entouré notamment par Philippe Croizon, le premier quadri-amputé à avoir traversé la Manche en 2010, le jeune homme pourrait être la sensation de ces jeux.

Damien SEGUIN (Voile) :

Souffrant d'une agénésie au bras gauche, Damien Seguin participe à ses quatrièmes Jeux, étant notamment porte-drapeau de la délégation française en 2012. Le skipper de 37 ans a déjà remporté deux médailles, dont une en or à Athènes, mais reste sur une frustrante quatrième place à Londres. Il rêve de retrouver l'or, douze ans après.

 
6 commentaires - Jeux Paralympiques : Les dix Français à suivre
  • Bonne chance à tous et à toutes , bravo pour votre volonté .

  • J'ai un immense respect pour ces athlètes qui nous donnent de grandes leçons de vie.
    Mais j'ai du mal à suivre, c'est compliqué de comprendre toutes les classes dans lesquelles sont classés ces athlètes, notamment en athlétisme.
    Ca n'enlève rien à leur mérite, leur abnégation et leur courage. Vraiment ......... un profond respect !
    ALLEZ LES BLEUS !!!

  • Erreur Euskdia c'est sur France télévision. J'invite aussi à suivre tous les autres athlètes de toutes nationalités car il leur faut faire un travail incroyable pour arriver à ces performances médaille ou pas. Bravo pour votre courage...

  • Pour pouvoir les suivre, il faudrait que les Jeux Paralympiques soient, comme le Jeux "normaux", diffusés sur les chaines à grande écoute, ce qui n'est pas le cas !!!!

  • ce sont tous nos athlètes qu'il faut encourager tous le monde au même rang

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]