Jeux Olympiques - Paris 2024 : Emilie Andéol : " On voit que Paris est prête pour 2024 "

Jeux Olympiques - Paris 2024 : Emilie Andéol : ©Media365
A lire aussi

Angélique Bernard, publié le samedi 24 juin 2017 à 23h40

Championne Olympique de judo (+ 78 kg) aux JO 2016 au Brésil, Emilie Andéol profite de son temps libre pour s'impliquer dans la candidature de Paris pour les JO 2024. (+ 78 kg) en 2016, s'est confiée à l'Equipe sur la candidature de Paris 2024 et son investissement.

Championne olympique de judo aux JO 2016 au Brésil, Emilie Andéol a ému et rendu fière toute une nation. Depuis plusieurs mois, la Bordelaise profite de son temps libre pour s'impliquer dans la candidature de Paris pour les JO 2024. Elle fait partie des trois cents athlètes qui sont venus célébrer les journées olympiques à Paris ce week-end. Après avoir réalisé un combat de judo sur la Seine ce samedi matin, elle s'est confiée à l'Equipe, sur la candidature de Paris, sur ce week-end festif, et sur son avenir personnel.
Emilie Andéol : « On voit que Paris est prête à accueillir les JO »
S'il y a bien une leçon à retenir de ses deux journées olympiques c'est que comme les athlètes, les Parisiens ont répondu présent. Ce que la judokate a d'autant plus apprécié, c'est de partager avec le public : « C'est vraiment impressionnant ces journées olympiques et de faire du judo sur la Seine. Et en me baladant sur les quais, j'ai vu que Paris était prêt à recevoir les Jeux, il y a une telle ferveur du public. de plus, c'est sympa car on peut échanger avec eux. » Et si la Française se donne autant pour représenter cette candidature, c'est surtout parce qu'elle croit en Paris pour 2024 dur comme fer : « Vivre les Jeux, c'est magique et à la maison, c'est encore plus énorme. Pour l'instant, je me bats comme tout le monde pour 2024. Pourquoi attendre 2028 ? Je préfère avoir les Jeux tout de suite. »
Paris voit les choses en grand, alors que Los Angeles la joue discret
Quand on compare la célébration des journées olympiques dans les deux villes candidates pour les JO 2024, on aperçoit clairement deux stratégies différentes. L'attribution serait-elle déjà jouée d'avance ? En tout cas, si Paris a voulu en mettre plein la vue en mettant en place un vrai dispositif et un parc olympique dans le centre et sur la Seine, les Américains, eux, n'ont pas voulu trop en faire. A Los Angeles, seuls quelques enfants ont participé à différents ateliers (football, beach-volley, gymnastique) sur une plage californienne avec des drapeaux "LA 2024", ce qui a fait réagir. « C'est bien de faire faire du sport à des enfants sur une plage mais à Paris, on a fait plus grand. Quand on compare les deux projets, on voit vraiment que la ville de Paris est faite pour accueillir des grands événements » a réagit Emilie Andéol.
Emilie Andéol : « Je ne sais pas comment mais je veux m'impliquer dans le comité »
Et quand on la questionne sur son futur, ayant bientôt 30 ans, elle admet qu'elle ne participera pas aux JO 2024 mais qu'elle compte bien s'investir. « En 2024, j'aurai 36 ans, je serai dans les tribunes mais je veux me battre pour la génération future. M'investir dans la candidature est l'un de mes projets. Pour l'instant, je suis encore en activité mais dans les années qui viennent, je compte bien m'impliquer dans le comité même si je ne sais pas encore mon domaine d'intervention. »

La deuxième journée olympique en images :






 
1 commentaire - Jeux Olympiques - Paris 2024 : Emilie Andéol : " On voit que Paris est prête pour 2024 "
  • allo emilie t u payes pour les travaux car pour le reste des francais c est non mais apparemment l info n arrive âs a paris tant chez hidalgo que pecresse et le cio qui se gave de sub.... et quant a marron si vs le faites pas chier il vs donnera ce que vs voulez car c est pas lui qui paie

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]