Sotchi: Le résumé de jeudi

La Russie peut compter sur Ovechkin. (Reuters)

La Russie peut compter sur Ovechkin. (Reuters)

  • 1 réaction

Le tournoi de hockey sur glace masculin a pris son envol jeudi aux Jeux Olympiques. Pas de surprise pour les favoris lors de la première journée: la Russie a vaincu la Slovénie (5-2) et les Etats-Unis ont terrassé la Slovaquie (7-1) dans le groupe A, le Canada a battu la Norvège (3-1) dans le groupe B.

Face à l’énorme pression qui règne pour ces JO à domicile, les Russes ont réussi à bien entrer dans leur tournoi de hockey sur glace. Il s’agit incontestablement du sport national, devant même le football, et les deux buts des méga-stars de NHL Ovechkin et Malkin ont lancé la Russie sur les bons rails pour dominer la Slovénie en ouverture (5-2). L’équipe nationale est attendue au tournant puisqu’elle n’a pas été championne olympique depuis 1992, une éternité. Avec beaucoup moins de pression, les Etats-Unis ont eux catapulté la Slovaquie (7-1) en gagnant le 2e tiers 6-1. Le Canada, tenant du titre, l’a également emporté face à la Norvège (3-1).

Après s’être rassurés avec leur équipe de hockey, les Russes sont en revanche tombés de très, très, très haut lors du programme court du patinage artistique. Evgeni Plushenko a en effet abandonné dès l’échauffement sur une mauvaise réception. Champion olympique à Turin en 2006, médaillé d’argent en 2002 et 2010, le Sibérien a quand même eu le temps d’aider les siens à conquérir l’or en équipes il y a quelques jours. Mais à 31 ans, ça ne devrait pas aller plus loin pour lui, tant son dos est en 1 000 morceaux… Côté français, Florent Amodio est seulement 14e mais Brian Joubert a dépassé les espérances en prenant la 7e place. Le Japonais Yuzuru Hanyu est lui devenu le premier patineur de l’histoire à passer les 100 points sur un programme court !

M. Fourcade: "Je ne suis pas moins heureux"

Plus que Joubert, le rayon de soleil bleu est bien sûr venu de Martin Fourcade. Le biathlète, en toute décontraction, a chipé sa deuxième médaille d’or olympique à Sotchi sur l’individuelle. Sa faute sur le premier tir debout ne l’a pas absolument pas perturbé. "Je savais que même avec un tour de pénalité, ça allait le faire." Sa confiance en lui était totale après la poursuite: "Je l'ai abordée vraiment sur un autre registre, mais je ne suis pas moins heureux. On ne va pas commencer à faire la gueule au bout de deux titres olympiques !" Celui qui peut faire la tronche, par contre, s’appelle Jean-Guillaume Beatrix: sans sa faute sur son avant-dernière balle de la journée, il aurait sans doute gagné… Las, il termine sixième.

En attendant de gonfler son paquet de breloques aux Jeux, Martin Fourcade – qui en compte 3 avec l’argent de 2010 sur l’épreuve mass start – est encore derrière Justyna Kowalczyk. La Polonaise s’est imposée sur le 10km en ski de fond et affiche désormais un total de 5 médailles: à 31 ans, elle a déjà remporté l’or sur le 30km et le bronze sur la poursuite à Vancouver, en 2010, ainsi que le bronze sur le 30km à Turin en 2006. Double championne du monde en 2009 (poursuite et 30km) et quadruple gagnante de la Coupe du monde en 2009, 2010, 2011 et 2013, son palmarès impose un immense respect.

Le Sport sur votre mobile
en images
Comme Killy ! Dérapage Plutôt deux fois qu'une Les Bleus sont là ! Sous les projecteurs
à lire aussi