Seuls au monde !

Les Bleus ont conservé leur titre olympique. (Reuters)

Les Bleus ont conservé leur titre olympique. (Reuters)

Les Experts sont champions olympiques ! Quatre ans après leur sacre de Pékin, les joueurs de l’équipe de France ont décroché une nouvelle médaille d’or ce dimanche à Londres en battant la Suède en finale (22-21). Nikola Karabatic et ses coéquipiers restent sur le toit du monde et prouvent que l’Euro raté en Serbie en début d’année n’était qu’un accident.

Il faut le reconnaître, on a peut-être sous-estimé cette équipe. Elle était certes la plus grande équipe de tous les temps, mais l’Euro avait laissé une impression de ressort cassé, et la conquête olympique s’annonçait d’autant plus compliquée. Mais, touchée dans son orgueil, l’équipe de France s’est repliée sur elle-même. Loin des regards, Claude Onesta et ses joueurs se sont reconstruits. Quatre ans qu’ils n’avaient pas eu autant de temps pour travailler. Cinq semaines nécessaires pour accumuler assez d’encre pour écrire une nouvelle page de leur légende, peut-être la plus belle.

Dimanche, après une finale âpre, stressante, mais maîtrisée face à la Suède (22-21), les Bleus ont conservé leur titre olympique acquis à Pékin, en 2008. Un doublé historique, si l’on excepte les victoires de l’URSS et de la CEI en 1988 et 1992. Une ligne de plus au palmarès qui ne fait que confirmer que cette équipe-là est la plus grande de tous les temps sur la planète handball, et dans l’histoire du sport collectif français. En quatre ans de règne, la bande à Nikola Karabatic aura donc raflé deux titres olympiques, deux titres mondiaux, et un titre européen. Gargantuesque.

Onesta: "Cette médaille a plus de valeur"

Et si la liste de titres s’allonge année après année, ces Bleus-là ne se lassent pas. Mieux, ils savent désormais profiter de ces instants uniques dans la carrière d’un joueur. "On sait combien il a fallu s’accrocher. Il n’y a qu’à voir la joie des joueurs malgré le nombre de titres qu’ils ont gagné, souffle Claude Onesta, au micro de France TV. Chacun d’entre eux sait que cette médaille à plus de valeur que les autres." La valeur de la remise en question qu’a su faire cette équipe pour disposer de nouvelles armes, comme cette défense en 0-6; Il fallait surprendre et dominer à nouveau.

Alors bien sûr, les Suédois ont joué crânement leurs chances, revenant à un petit but en toute fin de rencontre. Mais l’équipe de France a l’habitude de ces moments-là, et n’a au final jamais tremblé. "Les Suédois ont fait un match parfait avec leurs moyens, confirme le sélectionneur. On s’en sort grâce à notre maîtrise et notre expérience, et sûrement pas de manière brillante. Mais dans 20 ans, quand on regardera la liste des titres, personne ne souviendra du score de ce match…" Le palmarès parlera en effet de lui-même…

Le Sport sur votre mobile
à lire aussi