Pas cher payé pour les Bleues

Les Bleues ont assuré l'essentiel face à la Colombie. (Reuters)

Les Bleues ont assuré l'essentiel face à la Colombie. (Reuters)

L'équipe de France féminine s'est qualifiée pour les quarts de finale du tournoi olympique, ce mardi, au sortir d'un ultime succès glané face à la Colombie (1-0), à Saint James' Park. Un seul petit but d'Elodie Thomis en début de match aura suffi aux Bleues pour s'adjuger leur sésame pour le tableau principal où elles retrouveront la Suède, dès vendredi.

Une première période réussie, des occasions à la pelle, l’équipe de France féminine de football a finalement entendu les doléances de son sélectionneur Bruno Bini après 45 premières minutes délicates contre la Corée du Nord le 28 juillet dernier. Ce mardi après-midi, les Tricolores ont composté leur billet pour les quarts de finale des Jeux Olympiques de Londres en venant à bout des Colombiennes à Saint-James’ Park, l’antre habituelle des Ben Arfa et autre Cabaye avec Newcastle. Et leurs 45 premières minutes ont été marquées du sceau de l'excellence, tout du moins dans le jeu, avant un deuxième acte, enjeu oblige, beaucoup plus poussif devant la 28e nation au classement Fifa.

Mais avec une entame de jeu tonitruante et l’ouverture du score signée Elodie Thomis dès la 5e minute de jeu, les Bleues de Bruno Bini ont au moins effacé les craintes nées de leur deuxième opposition contre les Asiatiques. L’attaquante profitait en effet d’une ouverture au millimètre de Louisa Necib, sa partenaire à Lyon, pour prendre son couloir droit, déborder l’arrière gauche Natalia Ariza à la course et tromper Sandra Sepulveda, la gardienne de but des Cafeteras, au premier poteau (5e, 1-0). Au quart d’heure de jeu, le trio rhodanien emmené par Camille Abily n’était pas loin non plus de faire mouche une seconde fois. Elodie Thomis était encore alertée à droite mais Louisa Necib, la meneuse de jeu française, frappait sur le haut de la transversale (16e).

Les Bleues touchent aussi du bois

Bien décidée à assurer le billet pour les quarts de finale au plus vite, Thomis était encore présente après 27 minutes de jeu pour expédier une frappe de 25 mètres sur la transversale. Sous l’éteignoir, la Colombie tentait de répliquer avec de longs ballons dans la boite mais, même mise sous pression par Ingrid Vidal, la portière française Sarah Bouhaddi se saisissait du ballon (29e). Une sphère qui, à l'inverse, brûlait les pieds des joueuses de la Tricolor, laquelle n’était pas loin de rendre définitivement les armes sur des tirs de Thiney et Thomis. La première tombait sur Sepulveda (31e) tandis que la seconde, seule aux 5m50, se fendait dans la foulée d’un nouveau tir sur la barre (33e).

Mais faute de n'avoir pu réaliser le break quand elles en avaient l'opportunité, les Françaises s'offraient une seconde période plus compliquée que la précédente et n'étaient même pas loin de concéder le résultat nul qui, de toute façon, leur aurait assuré la deuxième place avec le succès, dans le même temps, des Etats-Unis sur la Corée du Nord (1-0). Étonnamment atone devant le but colombien, les Bleues passaient ainsi tout près de la correctionnelle dans le temps additionnel quand Rodallega et Ariza semaient le trouble dans l'arrière-garde française (85e). Non sans mal donc, les Bleues de Bruno Bini défieront la Suède, autrement plus huppée que la Colombie, en quarts de finale de l'épreuve quadriennale. Une équipe scandinave qui les avait d'ailleurs privées de la 3e place à la Coupe du monde 2011 en Allemagne. L'occasion sera belle de s'offrir une revanche pour enfin découvrir le village olympique et, dans la foulée, un somptueux écrin de Wembley pour une hypothétique demi-finale aux Jeux Olympiques.

Le Sport sur votre mobile
à lire aussi