La poule aux Bleues d'or

Isabelle Yacoubou et les Bleues ont survolé la phase de poules. (Reuters)

Isabelle Yacoubou et les Bleues ont survolé la phase de poules. (Reuters)

Un sans-faute. Pas rassasiée après ses quatre premiers succès, l'équipe de France a enchaîné avec une cinquième victoire face à la Russie (65-54), dimanche, lors de la cinquième et dernière journée de la phase de poules du tournoi olympique. Les Bleues achèvent les premières hostilités dans le fauteuil de leader du groupe B et seront attendues au tournant en quarts de finale.

Ces Bleues-là nous régalent de jour en jour. Moins de 48 heures après une fin de match dantesque contre la Grande-Bretagne et le show Dumerc (deux paniers à trois points, l’un pour arracher la prolongation, l’autre pour décrocher la victoire 80-77, a.p), les Françaises ont enchaîné un cinquième succès consécutif ce dimanche en battant la Russie, championne d’Europe en titre (65-54). Cette fois, pas question de se faire peur. Pas de panne de réveil non plus pour les filles de Pierre Vincent, quelque peu inquiètes par l’horaire avancé du match avec un coup d’envoi à 10 heures, heure française, 9 heures même de l’autre côté de la Manche.

Certes, le début de match a été un peu diesel avec beaucoup de perte de balles offensives, cinq dès le premier quart temps conclu sur le score de 15-10 pour les Russes qui manquent l’occasion de se détacher plus nettement en raison d’un manque criant d’adresse mais l’enjeu, une place de première du groupe, réveille les Bleues qui réagissent. Menées 17-12, elles recollent suite à deux lancers francs de Lepron. Dumerc assure derrière et permet aux siennes de prendre les devants (22-20, 15e). La défense se fait plus pressante, plus serrée aussi à l’image de nombreux contres dans la raquette. Le résultat ne se fait pas attendre, surtout que Dumerc enquille à trois points pour mettre les Bleues sur les bons rails à la pause (25-21). Peu en réussite, les Russes butent en plus sur une solide défense avec six petits points sur les dix dernières minutes.

30-13 dans le troisième quart temps !

Ce n’est rien à côté d’un troisième quart temps fabuleux où les Bleues déroulent un basket superbe. La rigueur défensive retrouvée s’associe à une belle percussion offensive. Surtout quand Dumerc y ajoute sa précision à longue distance pour infliger un 8-0 aux Russes et se détacher (35-23, 24e). La capitaine est au four et au moulin pour lancer des contres ravageurs. Elle fixe puis trouve Gomis sur l’un, laquelle s’en va marquer et obtenir la faute pour donner 15 points d’avance aux Bleues (41-26). En pleine réussite, les Françaises dégoutent leurs adversaires, Lawson y allant de son tir primé au buzzer pour un impressionnant 30-13 sur ce quart temps.

S’évitant cette fois de se faire peur, les Françaises gèrent parfaitement la fin de match, bien aidées par l’apathie des Russes qui, impuissantes, balancent à tout va, même avec moins de 30% de réussite au tir. Le banc s’en mêle aussi quand Laborde marque à son tour derrière la ligne (63-38, 36e). La messe est dite et les Françaises peuvent attendre la fin de match sereinement. Elles terminent la rencontre avec une avance de 11 points et une belle assurance. Cette victoire face aux championnes d’Europe leur ouvre en effet de belles perspectives. Reste à connaitre leurs adversaires en quart de finale. Peut-être la République Tchèque, quatrième du groupe A avant sa dernière rencontre face à l’Angola...

Le Sport sur votre mobile
à lire aussi