Lemaitre: "Un peu un échec"

Lemaitre a connu une grosse déception. (Reuters)

Lemaitre a connu une grosse déception. (Reuters)

Seulement sixième de la finale du 200m en 20"19, Christophe Lemaitre n'a pas masqué sa déception au moment de revenir sur sa course manquée. Certes, le couloir a joué, mais le sprinteur d'Aix-les-Bains estime ne pas avoir couru à son niveau, sans trop comprendre pourquoi...

Sixième avec ce couloir 2, était-ce prévisible ? Etait-ce un trop gros handicap ?
Pour moi, oui, j’avais du mal à virer dans ce championnat, c’est sûr que ce couloir 2 était handicapant. Je me suis dit que je pouvais quand même faire quelque chose, j’espérais courir vite quand même. Je n’ai pas réussi, je n’ai pas fait la course que j’ai voulue.

Racontez-nous cette course…
Je pars bien, j’ai du mal en sortie de virage. Après, j’ai vu que j’étais loin, je me suis battu pour espérer rattraper les autres. Malheureusement, ils étaient trop loin.

Pensez-vous que tout s’est joué pour vous en demi-finale ?
Ça a grandement joué. Je ne dis pas que j’aurais forcément fait la troisième place, mais ça aurait été une autre course pour moi. Je n’ai pas su saisir ma chance lors de cette demie, j’ai eu ce que je méritais.

Vous sentiez-vous moins bien que l’an dernier à Daegu ?
Vu le temps du troisième (19"84), il fallait au moins faire ça pour avoir la troisième place. Je n’ai pas réussi à le faire, le troisième Jamaïquain en a profité…

Etes-vous surpris par la progression de Weir ?
Moi non plus, je ne courais pas en ce temps-là l'année dernière (19"80), je ne l’ai fait qu’en finale à Daegu. Dans les grands championnats, on peut courir vite. Je l’ai fait à Daegu, lui l'a fait à Londres.

"Bolt est trop fort"

Etes-vous impressionné par les Jamaïquains ?
Bolt et Blake, ils sont à leur place, rien à dire. Bolt est trop fort, Blake confirme ses 19"26 de l’année dernière. On savait qu’avec ce temps-là, il pouvait courir vite. Après, ça se jouait sur la troisième place dans ce temps-là (aux alentours de 19"80, ndlr), c’est le troisième Jamaïquain qui l’a fait.

Est-ce un échec personnel pour vous ?
Pour moi, c’est un peu en échec. C’est loin de ce que j’ai voulu faire, mais il faut passer à autre chose.

Avez-vous des regrets d’avoir fait l’impasse sur le 100m, au regard de votre résultat sur 200 ?
Non, je n’ai pas de regret par rapport à ça. On s’est mis d’accord avec le coach, ça ne sert à rien d’avoir des regrets.

Et désormais ?
Les Jeux Olympiques, ce n’est pas fini. J’ai encore le relais, on va essayer d’aller vite. Et après les Jeux, je vais me reposer un peu puis me remettre au travail, parce que j’ai des meetings derrière.

Quel bilan tirez-vous de votre saison ?
Pour moi, elle était bonne jusqu’à présent. J’ai fait ce que je voulais faire aux Europe puis aux France, j’ai fait un chrono juste avant les Jeux sur 200 mètres qui pouvait laisser présager de bonnes choses pour la suite (19"91). Le seul regret, c’est de ne pas avoir réussi à faire ce que je voulais. Je n’ai pas couru assez vite, tout simplement…

Le Sport sur votre mobile
à lire aussi