Félix parmi les étoiles

A 26 ans, Alyson Felix est enfin sacrée olympique sur 200m. (Reuters)

A 26 ans, Alyson Felix est enfin sacrée olympique sur 200m. (Reuters)

C'était l'heure d'Alyson Felix, sacrée championne olympique, mercredi, sur 200m dans un temps canon de 21"88. Médaillée d'argent sur la distance en 2004 puis en 2008, l'Américaine a conjuré le mauvais sort pour enlever l'épreuve devant la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser (22"09) et sa compatriote Carmelita Jeter (22"14). Myriam Soumaré a fait une belle course mais doit de contenter de la septième place.

Elle a été patiente. Médaillée d’argent sur 200m en 2004 à Athènes, à seulement 18 ans, et 2008 à Pékin, Allyson Felix a touché l’or ce 8 août 2012 à Londres. Et quoi de plus normal pour une athlète qui a dominé la saison avec notamment la meilleure marque (21"69), un peu plus rapide que le chrono signé mercredi par l’Américaine pour toucher l’Olympe (21"88). Quoi de plus logique pour cette sprinteuse aussi régulière.

Triple championne du monde sur le demi-tour de piste en 2005, 2007 et 2009, elle « échoua » l’année dernière aux Mondiaux de Daegu avec seulement la troisième place. Allyson Felix redonne au passage de la fierté à son pays, souvent dominé par la Jamaïque ces dernières années. Veronica Campbell, qui visait un extraordinaire triplé consécutif, après ses titres lors des deux dernières éditions justement devant Felix, doit se contenter de la quatrième place (22"38).

Sa compatriote Shelly-Ann Fraser, médaillée d’or sur 100m quatre jours plus tôt, termine comme dauphine (22"09), alors que Carmelita Jeter apporte une autre breloque aux Etats-Unis avec sa troisième place (22"14). La bannière étoilée ne s’était plus imposée aux Jeux Olympiques sur 200m, chez les dames, depuis Gwen Torrence en 1992. Quatre ans plus tard, Marie-José Pérec triomphait, ce qui nous ramène à Myriam Soumaré, première Française depuis Atlanta à entrer en finale du demi-tour de piste. Là aussi, la logique a été respectée avec une septième place (22"63).

110m haies: Merritt bien au dessus
Aries Merritt a assumé son rang de favori lors de la finale du 110 mètres haies disputée mercredi soir à Londres. L'Américain, auteur de la meilleure performance mondiale de l'année (12"92), a devancé son compatriote et champion du monde Jason Richardson (13"04) et le Jamaïquian Hansle Pearchment (13"12). A noter que le Cubain Dayron Robles, blessé, n'a pas terminé la course.

Longueur (D): Reese sacrée, Lesueur 8e
Brittney Reese a été sacrée championne olympique de la longueur, avec un bond à 7,12m. L'Américaine a été suivie de près par Yelena Sokolova, argentée à 7,07m. Janay DeLoach, autre Américaine, a pris la médaille de bronze à 6,89m. Eloyse Lesueur a eu droit à ses six essais, et la Française, championne d'Europe, doit se contenter d'une honnête huitième place à 6,67m.

400m haies (D): Antyukh résiste à Demus
Détentrice du meilleur temps de la saison (53"40), Natalya Antyukh a confirmé son leadership mercredi soir en remportant la finale olympique du 400m haies. La Russe, qui a amélioré au passage son record personnel, et la MPM de sept dixièmes (52"70), a devancé l'Américaine Lashinda Demus (52"77) et la Tchèque Zuzana Hejnova (53"38).

Le Sport sur votre mobile
à lire aussi