Paris sous emprise qatarienne

Luc Abalo retrouvera la France, dès l'an prochain. (Reuters)

Luc Abalo retrouvera la France, dès l'an prochain. (Reuters)

L'annonce du rachat du Paris Handball par le Qatar devrait être officielle dans les prochaines heures. Assuré de son maintien dans l'élite, le club de la capitale pourrait voir Qatar Sports Investment, déjà propriétaire du Paris Saint-Germain, se lancer dans un projet d'envergure pour l'aider à devenir l'une des meilleures formations d'Europe. Les noms de Luc Abalo et Nikola Karabatic ont été avancés.

La renaissance du PSG Omnisports est en marche. Abandonné au début des années 2000, le projet cher à Charles Biétry devrait renaître de ses cendres dans les prochaines heures. Sous l’impulsion de Qatar Sport Investment, propriétaire du club de foot depuis un an déjà, le club du Paris Handball devrait naviguer sous pavillon qatarien dans les prochaines heures. Après avoir décroché son maintien in extremis, mercredi, le club de la capitale va ainsi être racheté par le fond dirigé par Nasser al-Khelaïfi.

Un engagement qui s’explique notamment par l’envie du Qatar d’occuper l’espace handballistique, à trois ans de l’organisation du Mondial 2015 sur leur territoire. Alors que leur chaîne BeIN Sport compte également se placer à l’avenir sur les droits TV du handball, l’opportunité était trop belle. Le rachat du Paris Handball, en difficulté financière, ne coûte "que" 50.000 euros. Un moindre coût qui permettra aux nouveaux propriétaires d’investir dès la première année. Selon L’Equipe, le budget devrait en effet avoisiner les 7 millions d’euros, une somme équivalente à celui de Montpellier actuellement.

Karabatic et Narcisse en 2013 ?

Pour ce qui est de l’effectif, les Qatariens comptent bien frapper fort. Selon nos informations, ils ont d’ores et déjà contacté Luc Abalo, l’ailier droit de l’équipe de France. Désireux de revenir en Ile-de-France, le gaucher de l’Atletico Madrid trouverait ainsi un projet à sa mesure, avec une équipe habilitée à payer le million d'euros nécessaire à le libérer d’un contrat qui coure encore jusqu’en 2017. Avec lui, c’est un autre international qui devrait également débarquer, en la personne de Samuel Honrubia. Alors que Toulouse et Hambourg étaient également sur le dossier, c’est bien à Paris que l’ailier gauche devrait atterrir.

Pour le reste, le Montpelliérain Mladen Bojinovic et les Islandais Robert Gunnarsson et Asgeir Hallgrimsson ont d’ores et déjà donné leur accord. On parle également de l’international espagnol Antonio Garcia, également convoité par Nantes. Pour encadrer tout ce beau monde, c’est Philippe Gardent qui tient la corde. En fin de contrat à Chambéry, le technicien, qui a notamment évolué au Paris Université Club, devrait, selon une source proche du dossier, se laisser tenter par le projet. Un projet raisonnable à court-terme, mais qui pourrait prendre de l’ampleur en 2013, alors que L’Equipe annonce les possibles arrivées de Nikola Karabatic et Daniel Narcisse…

Le Sport sur votre mobile
en images
Onesta a du bagage Champions d'Europe ! Une finale de plus ! Interdiction de passer. Nouvelle tenue
à lire aussi