Gajic a le droit de rejouer

Dragan Gajic ici avec son avocat mardi dernier lors de son arrivée à la Cour d'appel de Montpellier.

Dragan Gajic ici avec son avocat mardi dernier lors de son arrivée à la Cour d'appel de Montpellier.

Parmi les cinq joueurs mis en examen dans l’affaire des soupçons de match truqué sur fond de paris sportif à Montpellier, Dragan Gajic a été autorisé, vendredi, à reprendre contact avec les joueurs et les dirigeants de son club. Reste à savoir si les frères Karabatic, Issam Tej et Primoz Prost, qui seront normalement fixés mardi prochain suite à leur appel, recevront eux aussi l’autorisation de rejouer.

Et si l’affaire du match Montpellier-Cesson faisait pschitt ? Vendredi, à la surprise générale, Dragan Gajic, l’un des cinq joueurs du club héraultais mis en examen pour escroquerie sur fond de paris sportifs suite à la rencontre de Championnat de France du 12 mai dernier, a obtenu le droit de pouvoir de nouveau fréquenter les joueurs et les dirigeants montpelliérains. "Par ordonnance de ce jour, le juge d'instruction de Montpellier a levé l'interdiction qui était faite à M. Gajic de rencontrer les joueurs du MAHB mis en examen ainsi que les membres du club (entraîneurs, joueurs, staff)", affirme l’avocat du joueur, Maître Frédéric Landon, dans un communiqué. Par conséquent l’ailier slovène est remis à la disposition de son employeur.

Interdit depuis la fin de septembre d’exercer sa profession, Gajic, promu co-capitaine de son équipe cette année avec Michaël Guigou, aurait ainsi peut-être convaincu la justice de son innocence, lui qui avait disputé le fameux match en question, terminant la rencontre avec un joli pourcentage de réussite au tir (10 sur 12). "Je fais l'objet d'accusations que j'estime tant injustes qu'infondées et qui portent gravement atteinte à mon honneur", avait-il déclaré peu après sa mise en examen. "Je n'ai en aucun cas procédé à des paris sur le résultat du match qui a opposé mon club de Montpellier à celui de Cesson ( …) et j'estime que mon comportement tant sur le plan sportif qu'éthique durant cette rencontre est irréprochable." Gajic s’est visiblement montré convaincant, alors que son appel pour mettre fin à son contrôle judiciaire, ainsi que celui de ses quatre coéquipiers, avait été entendu mardi dernier devant la Cour d’appel de Montpellier. Pour un verdict attendu le 25 octobre.

En attendant de savoir quel sera le sort réservé à Nikola Karabatic, son frère Luka, Issam Tej et Primoz Prost, va se poser la question de la réintégration de Gajic dans l’effectif montpélliérain. Selon Frédéric Landon, le joueur est prêt pour "rejouer dès dimanche prochain dans le cadre du match opposant le club du MAHB à celui d'Ivry", peut-on lire dans le communiqué paru dans l'édition électronique du Midi Libre. Mais la décision finale appartiendra à Patrice Canayer et au président Rémy Levy, l’entraîneur et le président des champions de France. Décidés à ne pas faire de cadeaux à d’éventuels fautifs, les dirigeants du club pourraient bien réintégrer assez vite le Slovène dont la culpabilité ne semble pas avérée dans cette affaire.