Montpellier encore trop juste

Maxime Arvin-Bérod n'a pu empêcher une nouvelle défaite du MAHB.

Maxime Arvin-Bérod n'a pu empêcher une nouvelle défaite du MAHB.

Nouvelle défaite pour Montpellier. Toujours privé de cinq joueurs impliqués dans l’affaire des paris illicites, le club héraultais a concédé son troisième revers consécutif en Ligue des champions en s'inclinant à Tchekhov (35-30), jeudi. Les hommes de Patrice Canayer occupent la dernière place de leur groupe.

Les matches se suivent et ressemblent pour Montpellier en Ligue des Champions. Après Leon et Hambourg c’est Tchekhov, un autre grand d’Europe, qui a parfaitement profité, jeudi soir, de faire face à un adversaire diminué par l’absence de cinq joueurs cadres toujours sous contrôle judiciaire (Nikola et Luka Karatatic, Issam Tej, Dragan Gajic, Primoz Prost). A Moscou, contre une équipe habituée à jouer les premiers rôles ces dernières années, les insuffisances actuelles des Montpelliérains ont rejailli, notamment au niveau des pertes de balles, bien trop nombreuses. Trop souvent dépassés par les montées de balle rapides des joueurs russes, les hommes de Patrice Canayer ont couru derrière le score durant toute la rencontre (35-29). Avec une moyenne de 33.5 buts encaissés par match depuis le début de la compétition, les champions de France ne peuvent pas espérer grand-chose à ce niveau-là.

Dans le contexte actuel, une défaite à Tchekhov n’a rien d’infamant, d’autant que les Héraultais ont encore donné tout ce qu’ils pouvaient, mais elle complique sérieusement les choses d’un point de vue mathématique. Dans un groupe très homogène, Montpellier, qui ne compte qu’un seul point empoché en ouverture à Flensburg, aura du mal à revenir à l’une des quatre premières places synonymes de qualification pour les huitièmes d efinale. Même s’il reste suffisamment de matches pour renverser la tendance.

La coupure à venir de quatre semaines sur la scène continentale sera forcément bienvenue pour la bande de William Accambray, de loin le meilleur Montpelliérain ce soir. Dans un mois, avant une double confrontation décisive face à Belgrade, le club en saura normalement plus sur la suite de la saison. Le cas des cinq joueurs incriminés pour un éventuel match truqué en mai dernier face à Cesson aura sans doute évolué. Seront-il s toujours licenciés au MAHB ? Pas sûr, mais si tel n’est pas le cas, le staff héraultais aura sans doute redéssiné quelque peu l’équipe, histoire de ne plus jouer avec un effectif limité comme depuis maintenant trois semaines.