Montpellier, le péril jeune

Malmagro et les Montpelliérains se sont heurtés à l'expérience hambourgeoise de Kraus et ses partenaires.

Malmagro et les Montpelliérains se sont heurtés à l'expérience hambourgeoise de Kraus et ses partenaires.

Défaite pour son entrée en lice en Ligue des champions, la jeune équipe de Montpellier s'est encore inclinée contre Hambourg (29-33), dimanche soir, lors de la troisième journée. La qualification est déjà fortement compromise pour des Héraultais, derniers de leur groupe A.

Un bon nul à Flensbourg (37-37) puis une défaite à domicile contre Leon (27-29), Montpellier se devait de l’emporter ce dimanche pour lancer enfin sa campagne européenne. Après une victoire sur Saint-Raphaël vécue comme un soulagement jeudi soir en championnat, les hommes de Patrice Canayer faisaient face à un mur ce dimanche pour confirmer et retrouver leurs ambitions continentales initiales. Un Hambourg qui, s’il a perdu les frères Gille à l’intersaison, demeurait impressionnant sur le papier, avec sa bonne quinzaine d’internationaux issus des plus grandes nations du handball.

Aussi n’y a-t-il pas eu de miracle à l’Arena. Malgré une bonne entame de match et le soutien inconditionnel de supporters guère refroidis par la crise que traverse le club héraultais, le colosse allemand a très vite pris la mesure de son hôte, menant de sept longueurs après un quart d’heure de jeu (5-12). Guigou, Bonnefond et Malmagro permettent toutefois au MAHB de limiter la casse avant la pause, atteinte avec un minimum de dégâts et un petit passif de deux buts (14-16).

La deuxième période a beau débuter sur un authentique exploit de Desbonnet, gardien buteur plein de sang-froid, les Hambourgeois se détachent inexorablement, portés par les Kraus, Vori et autre Duvnjak, tandis que Beutler multiplie les parades de grande classe dans les cages germaniques. Grebille, certes, s’emploie à réduire la marge, avec pas moins de dix réalisations à son actif, mais Hambourg s’envole vers un succès logique (29-33) qui lui permet de rejoindre Flensbourg en tête de la poule A de cette Ligue des champions. Avec un seul point au compteur, Montpellier en revanche reste bon dernier. Et les perspectives, deux déplacements délicats sur le terrain de Tchekhov et de Belgrade, ne sont pas des plus réjouissantes…