Chambéry n'est pas à la hauteur

Damir Bicanic n'a pas suffi à Chambéry. (Maxppp)

Damir Bicanic n'a pas suffi à Chambéry. (Maxppp)

Le calvaire se poursuit pour Chambéry en Ligue des champions. Lors de la 4e journée, les Savoyards ont concédé une quatrième défaite ce dimanche en s'inclinant à domicile contre Kielce (26-36). Dans le coup en première période, les coéquipiers de Guillaume Gille ont craqué après la pause. 

Le bricolage a ses limites. Pour affronter Kielce, favori du groupe C et candidat au Final Four, Chambéry savait qu’il allait encore devoir innover, histoire de compenser les blessures qui plombent le groupe depuis la reprise. Si Damir Bicanic était de retour sur le terrain, Mario Cavalli a en effet dû composer sans ses ailiers gauches, Laurent Busselier et Karel Nocar, et sans le bras gauche de Kevynn Nyokas. Des absences qui ont une nouvelle fois pesé, puisque le CSH a encaissé une lourde défaite, dans son antre du Phare (26-36).

Pourtant, la première période laisse transparaître de belles promesses. Si le départ est moyen (2-6, 8e), Chambéry réagit bien vite, en s’appuyant notamment sur une belle défense étagée (en 3-2-1). "On était encore sur le tempo du match précédent face à Paris, avec beaucoup d’agressivité", confirme Mario Cavalli, au micro de BeIn Sport 1. "Ce n’était toutefois pas suffisant, on a pris trop de buts faciles", souffle de son côté Guillaume Gille. Résultat, vous ajoutez à ces petits relâchements défensifs quelques pertes de balle, et Kielce vire en tête à la pause (15-18, 30e). Problème, au retour des vestiaires, l’essence manque rapidement, et le moteur chambérien se grippe (19-26, 45e).

"On avait beaucoup d’envie, mais au final, il nous manque pas mal de choses, regrette Cyril Dumoulin, alors qu’on a pu voir un Bicanic touché à nouveau à la cheville ou un Bertrand Gille aligné toute la partie à l’aile gauche. On bricole… On manque de rotation. On n’avait pas prévu d’avoir à trouver des solutions à chaque match. La fraîcheur physique commence à manquer, surtout face à une belle équipe comme Kielce." Reste encore un match de championnat à Créteil, mercredi, puis de Coupe de la Ligue face à Toulouse, samedi, et la trêve internationale pourra sans doute panser quelques plaies en Savoie…