Starligue : Vainqueur à domicile de Saint-Raphaël, le PSG retrouve le succès mais sans la manière

Starligue : Vainqueur à domicile de Saint-Raphaël, le PSG retrouve le succès mais sans la manière©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 05 octobre 2017 à 23h10

Le PSG a retrouvé le sourire, mais ne s'est pas rassuré. Cinq jours après leur accroc en Ligue des Champions sur le parquet des Allemand de Flensburg, les Parisiens ont renoué avec le succès en poursuivant face à Saint-Raphaël (27-25) leur sans-faute en Starligue (quatre matchs, quatre victoires).

Deux points supplémentaires qui permettent au triple champion de France en titre de rester co-leader avec Montpellier, qui réalise un carton plein également depuis le début de saison. Toutefois, lors de cette partie qui a vu le PSG perdre autant de ballons, se montrer aussi poussif dans le jeu et maladroit offensivement au point de laisser revenir son adversaire à deux buts à l'arrivée alors que l'écart était à un moment de la rencontre de cinq buts (25-20 après but de Daniel Narcisse), personne dans le camp parisien ne pouvait se réjouir de cette prestation, que la victoire soit au bout ou pas. D'ailleurs, le capitaine des hommes de la Capitale ne cachait pas sa déception après la rencontre. « On ne peut pas être satisfait du match que l'on a fait ce soir. On n'a jamais réussi à mettre du mouvement dans notre jeu. » Au micro de beIN Sports, et tandis que les Saint-Raphaëlois pouvaient maudire et l'expulsion prématurée d'Adrien Dipanda après 22 minutes de jeu pour un smash main gauche en plein visage de Sagosen et ces huit minutes sans parvenir à marquer le moindre but en fin de match, Narcisse ne pouvait donc se féliciter que du bilan comptable de la soirée. « Mais le résultat est là, appréciait le Réunionnais. Et dans une saison longue comme la nôtre, il faut prendre tous ces points qui seront importants à la fin du championnat ». 

Tenu en échec à la pause, Paris peut remercier l'inévitable Luc Abalo, dont les deux buts coup sur coup en seconde période ont vite permis à son équipe de reprendre ses distances, mais surtout Sander Sagosen, meilleur buteur parisien avec six buts et qui avait offert le premier trois longueurs d'avance aux siens (23-20), à dix minutes de la fin. Benoît Kounkoud, sur un but sensationnel à la réception d'une passe XXL laser de Thierry Omeyer qui se voulait un but à l'origine, ayant porté l'avance parisienne à +4 avant que Narcisse ne marque le but du 25-20, le public de Coubertin se voyait déjà quitter la salle sur un score fleuve. Mais avec ce PSG de jeudi soir qui avait oublié de séduire, il ne fallait jurer de rien. Avec Dipanda (qui ne devrait pas échapper à la commission de discipline) sur le terrain, le Saint-Raphaël de Daniel Sarmiento (8 buts, meilleur marqueur de la partie), toujours dixième, aurait d'ailleurs pu réussir un coup. Pour le plus grand regret de Geoffroy Krantz, paradoxalement très optimiste après cette deuxième défaite de la saison. « On a manqué un peu de tirs de loin avec le carton rouge de Dip, mais ce n'est pas si mal. Si on fait ce genre de prestations contre des équipes plus faibles, la victoire devrait nous sourire. » Pas sûr qu'elle continue de coller à la peau du PSG en revanche si le grand favori à sa propre succession ne gomme pas ses lacunes du moment.


STARLIGUE / 4EME JOURNEE
Mercredi 4 octobre 2017
Chambéry - Toulouse : 23-27
Nîmes - Dunkerque : 31-25
Saran - Aix : 35-37
Massy - Cesson-Rennes : 21-21
Tremblay - Ivry : 26-27
Nantes - Montpellier : 27-30

Jeudi 5 octobre 2017
PSG - Saint-Raphaël : 27-25

 
 
0 commentaire - Starligue : Vainqueur à domicile de Saint-Raphaël, le PSG retrouve le succès mais sans la manière
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]