Nantes l'a fait

Nantes l'a fait©Media365

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 22 décembre 2016 à 22h35

Nantes a fait tomber le PSG Handball dans le dernier choc de l'année en Starligue.



Depuis le début de la saison, il était toujours plus évident que seul Nantes avait les moyens de venir contrecarrer les plans de domination du handball français du PSG Handball. Et il a fallu attendre la dernière journée des matchs aller pour voir le duel entre le « H » et l'ogre parisien emmené par Mikkel Hansen et Nikola Karabatic, le match entre les deux premiers du classement. Dans une Hall XXL absolument comble, les joueurs de Thierry Anti ont réalisé, tout simplement, le match parfait pour humilier, et le mot est faible, le troisième de la dernière Ligue des Champions. En fait, il n'y a eu match que pendant les cinq premières minutes, quand les Parisiens sont parvenus à tenir tête aux Nantais. Puis le jeu parisien s'est délabré et les Nantais en ont bien profité. Jusqu'à la mi-temps, le score n'a cessé d'enfler, les joueurs du « H » rentrant aux vestiaires avec quatre buts d'avance.
Le PSG n'a pas su réagir face à Nantes
Piqués au vif pendant toute la première période, les Parisiens devaient réagir dès le début du deuxième acte... Mais c'est totalement l'inverse qui est arrivé. Totalement décomplexés, les coéquipiers de David Balaguer et Nicolas Claire (7 buts chacun) ont donné le tournis à la défense parisienne et n'ont pas permis à Gorazd Skof et, surtout, Thierry Omeyer de peser sur le match. Le gardien de l'équipe de France a terminé le match avec une statistique incroyable de 13,16% d'arrêts (5/38), signe que quelque chose n'allait pas côté parisien pour cette dernière sortie de l'année et, surtout, avant le championnat du monde en France. Autre chiffre clé pour le PSG Handball, le 0/2 d'un Nikola Karabatic qui n'a pas terminé la rencontre quand Mikkel Hansen a été limité à 4/5. Sans ses deux leaders, le PSG Handball ne peut pas espérer la victoire et il a logiquement connu la défaite à Nantes. Un match qui a même tourné à l'humiliation pour le champion de France en titre quand l'écart a atteint la barre des dix buts à un quart d'heure du terme. C'est alors que les joueurs de Noka Serdarusic ont un sursaut d'orgueil pour réduire l'écart à cinq buts... sans jamais revenir plus près et s'incliner au final de six longueurs (37-31). La conséquence principale de ce succès nantais est que le « H » ne compte plus qu'un point de retard sur le PSG à mi-championnat, un PSG qui n'aura pas le loisir de gérer à partir de février pour la phase retour.

HANDBALL - STARLIGUE / 13EME JOURNEE
Mercredi 21 décembre 2016
Toulouse - Ivry : 28-27
Nîmes - Saint-Raphaël : 26-28
Créteil - Saran : 35-36
Sélestat - Dunkerque : 24-26
Cesson-Rennes - Aix-en-Provence : 31-34
Montpellier - Chambéry : 29-25

Jeudi 22 décembre 2016
Nantes - PSG Handball : 37-31

 
0 commentaire - Nantes l'a fait
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]