Mondial 2017 (préparation) - France : La fin du premier match comme référence pour le staff

Mondial 2017 (préparation) - France : La fin du premier match comme référence pour le staff©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 17 juin 2017 à 08h55

Avant d'affronter une deuxième fois la Norvège, les joueuses et le staff de l'équipe de France sont conscients de ce qu'il faut corriger suite à la défaite subie lors du premier match.

« On a raté la première mi-temps, on a été vraiment en difficulté et battu dans la vitesse d'exécution, regrettait Oliver Krumbholz au lendemain de la défaite de l'équipe de France face à la Norvège dans le premier match (24-21). Les filles ont eu le mérite de se reprendre en deuxième mi-temps, on a retrouvé notre défense à cinq et un peu plus d'aisance, notamment individuellement en attaque. On aimerait bien continuer sur la lancée de la deuxième mi-temps. En tout cas, ce sont des matchs très instructifs et ça montre le chemin qu'il y a encore à parcourir, individuellement pour beaucoup de joueuses, mais je suis très satisfait de la réaction d'orgueil, et de ce qui a été produit en deuxième mi-temps. »
Zaadi : « Pas assez assidues au repli défensif ou les fins de montées de balle »
Sentiment mitigé également pour Grâce Zaadi entre les deux matchs. Avant de retrouver les Norvégiennes samedi soir, toujours dans le cadre de la tournée des Bleues en Norvège pour préparer le Mondial 2017, la meilleure marqueuse française de la rencontre de jeudi avait conscience des erreurs à gommer pour avancer et avoir des chances de prendre le dessus sur les championnes d'Europe et du monde en titre. « Je suis assez partagée, car on fait une mauvaise entame de match. On rentre aux vestiaires à -7. A contrario, notre seconde mi-temps a été très bien. La mi-temps en elle-même, on la gagne. Et au niveau des attitudes et des comportements, on a su régler tout ça, et les contrer sur ce que l'on avait pris en première mi-temps. Ce qui nous a fait défaut en première mi-temps ? Le jeu sur grands espaces. On sait que c'est l'un des points forts, ou le point fort carrément, de la Norvège, et on n'a pas été assidues au repli défensif ou sur les fins de montées de balle. Et dès que l'on perdait un ballon ou que l'on loupait un shoot, on le payait cash ou on était crucifié. En seconde mi-temps, on a beaucoup plus couru, et elles n'ont pas autant marqué de montées de balle ou de contre-attaques. »

 
0 commentaire - Mondial 2017 (préparation) - France : La fin du premier match comme référence pour le staff
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]