LNH : D'ancien capitaine de l'équipe de France à président de la Ligue ? Girault est en campagne

LNH : D'ancien capitaine de l'équipe de France à président de la Ligue ? Girault est en campagne©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 11 octobre 2017 à 13h42

Olivier Girault (44 ans) dans le fauteuil de président de la LNH à la place de Philippe Bernat-Salles ? L'ancien joueur de l'équipe de France en rêve, et c'est pour cette raison qu'il se présentera en février prochain à la présidence de la Ligue nationale (LNH), comme il l'explique ce mercredi dans Le Parisien, où l'ancien capitaine des Costauds explique qu'il veut « vendre le handball à sa juste valeur ».

« Mon côté sauvage m'interdit de m'enfermer dans un bureau, avoue Girault dans le quotidien en se marrant. Je préfère l'utiliser pour développer notre sport. Les forces du handball sont nombreuses, mais on ne les exploite pas. La Pro A de basket doit être le septième championnat européen et il touche 10 M€ de droits télé, là où le handball n'en obtient que quatre. Voilà le grand défi de la Ligue : se vendre à sa juste valeur. » Mais le programme du champion olympique 2008 à Pékin avec les Bleus ne se cantonne évidemment pas à cette idée directrice. Le consultant de RMC et beIN Sports redoute notamment que le handball soit « relégué au hangar », et fera tout pour que cela n'arrive jamais. « Si on ne prend pas le train en marche maintenant, on se fera vite dépasser par un tas d'autres sports. »

L'ancien joueur du Paris Handball s'appuie notamment sur l'exposition qui sera accordée à son sport pendant les JO 2024 à Paris pour donner encore plus de poids à son argumentation. « L'escrime sera au Grand Palais, alors que le hand est programmé au Parc des Expositions. Au hangar, quoi ! Mais ça, c'st fini, on ne veut plus être au hangar et on va le faire savoir », explique Girault, dont l'objectif premier sera de « faire connaître le produit handball ». « Il faut arrêter de se satisfaire de que l'on a et comprendre ce que l'on vaut, martèle-t-il. Aujourd'hui, on surfe sur une équipe de France et une formation florissantes. Mais il faut réfléchir à un business model qui ne dépende pas uniquement de l'activité sportive. Le rugby, par exemple, n'est champion de rien du tout. Mais il sait vendre son sport. » Et pour ceux qui penseraient que le fait que l'éventuel futur homme fort du hand français travaille pour des médias débouche sur un conflit d'intérêt, le champion du monde 2001 a une réponse tout aussi explicite. « Quand il s'agit de l'intérêt du hand, on n'a pas de famille. Je n'ai jamais été quelqu'un de très influençable, ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer. » Pas de doute : Olivier Girault est déjà en campagne.

 
0 commentaire - LNH : D'ancien capitaine de l'équipe de France à président de la Ligue ? Girault est en campagne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]