Ryder CupMode d'emploi'

Mode d'emploi

La Ryder Cup débute son histoire en 1927, avec une opposition entre la Grande-Bretagne et les États-Unis. Après près de 40 années de domination américaine (les Britanniques ne s'imposent qu'en 1929, 1933 et 1957), l'Irlande est incorporée à l'équipe britannique en 1973. L'Europe prend ensuite le relais à partir de 1979. Depuis, la compétition se présente sous la forme suivante:

Deux équipes de 12 joueurs qui s'affrontent en match-play:

Les premier et deuxième jours, les deux équipes disputent 4 "quatre balles meilleure balle"(1) et 4 "foursomes"(2) pour un total de 16 matches. (A la demande du capitaine américain Paul Azinger soucieux d'inverser la tendance des victoires successives de l'Europe, les deux premières journées commenceront par les foursomes et non par les quatre balles.)

Le troisième jour laisse place aux 12 simples(3).

28 points sont mis en jeu (1 point pour une victoire, 1 demi-point pour un match nul). En cas d'égalité, le tenant du titre conserve le trophée.

Les formes de jeu

(1)Quatre balles meilleure balle (*):
Deux joueurs dans chaque équipe. Chacun joue sa propre balle. Le meilleur score par équipe est conservé. L'équipe gagnant le plus de trous remporte le match.

(2)Foursome (*):
Deux joueurs dans chaque équipe. Une balle mise en jeu par équipe que les joueurs tapent alternativement. Un joueur A prend le départ des trous pairs, le joueur B celui des trous impairs. L'équipe gagnant le plus de trous remporte le match.

(3)Simple:
Les joueurs s'affrontent en un contre un. Le joueur qui gagne le plus de trous remporte le match.

(*) A noter que la composition des duos en "quatre balles" comme en "foursome" se fait à la discrétion des capitaines mais un joueur ne peut disputer au mieux qu'un match en "quatre balles" et un autre en "foursome" par jour.