Watney pointe son nez

Nick Watney a décroché sa première victoire de la saison. (Reuters)

Nick Watney a décroché sa première victoire de la saison. (Reuters)

Sur le parcours exigeant de Farmingdale, Nick Watney a remporté dimanche le Barclays, son premier succès de la saison. L’Américain (-10) a devancé Brandt Snedeker (-7) et le duo Garcia-Johnson (-6). Cette victoire pourrait lui ouvrir les portes de l’équipe américaine de Ryder Cup, à quelques jours de l’annonce par Davis Love des quatre invitations.

Nick Watney a peut-être composté son billet pour rejoindre l’équipe américaine de Ryder Cup qui affronte l’Europe à Medinah fin septembre. Davis Love, le capitaine, doit annoncer dans quelques jours les noms des quatre golfeurs invités pour compléter sa liste et il pourrait bien trouver une petite place pour Watney qui vient de décrocher sa première victoire de la saison, au très relevé Barclays de Farmingdale. Le Californien (-10) a négocié l’un des parcours les plus exigeants du circuit PGA avec beaucoup de sang froid pour finalement repousser son plus proche poursuivant, Brandt Snedeker, à trois coups. Sergio Garcia, vainqueur à Greensboro une semaine plus tôt et en tête après le troisième tour, s’est écroulé avec un 75 dimanche qui l’a repoussé à la troisième place.

Deux semaines après avoir raté le cut à l’USPGA, son plus mauvais résultat en Grand Chelem cette saison (32e au Masters, 21e à l’US Open et 23e au British Open), Watney a retrouvé son golf au meilleur moment pour braquer les projecteurs sur lui alors que la crème du circuit s’était donnée rendez-vous à Long Island. Tiger Woods et Phil Mickelson (+1) sont, eux, restés dans l’ombre. Rory McIlroy (-1) n’a pas enchaîné sur une bonne dynamique après son succès à l’USPGA. Bubba Watson et Luke Donald (-3) y ont cru mais ils partaient de trop loin pour envisager la victoire. Lee Westwood et Louis Oosthuizen (-5) ont chatouillé Watney au début du quatrième tour, avant de rester en retrait. Et Dustin Johnson (-6) s’est réveillé trop tard.

Qui va donc accompagner Tiger Woods, Phil Mickelson, Bubba Watson, Zach Johnson, Matt Kuchar, Keegan Bradley, Webb Simpson et Jason Dufner face à l’équipe européenne dans un mois ? Steve Stricker et Jim Furyk ont de grandes chances d’y participer. Hunter Mahan, toujours très fort en match-play, a lui aussi un billet presque réservé. Watney pourrait donc être l’invité de dernière minute.

Le Sport sur votre mobile
en images
Watson savoure en famille "Lefty" un peu gauche L'étrange coiffure de Wozniacki Woods dans le dur C'était son jour
à lire aussi