La gazette du golf

Le "Tigre" a mangé son cadet. (Reuters)

Le "Tigre" a mangé son cadet. (Reuters)

Chaque début de semaine, après un week-end de tournois, retrouvez les faits marquants, de l'European Tour au circuit PGA en passant par les résultats des dames. Tiger Woods et Rory McIlroy se sont affrontés en match-play et pour le fun, même si la victoire de l'Américain lui a permis de rejoindre le dernier carré d'un tournoi officieux. Michael Campbell et Raphael Jacquelin, eux, ont officiellement brillé.

Le duel de la semaine: Tiger Woods-Rory McIlroy
Le Masters, en golf, c’est autre chose qu’en tennis. Mais le concept d’un top 8 mondial réuni sur le même parcours a pris forme la semaine dernière à Istanbul, avec une formule à deux groupes de quatre suivis de demi-finales et d’une finale, le tout en match-play. L’affrontement le plus attendu était évidemment celui entre Tiger Woods et Rory McIlroy, un match qui n’avait pas pu avoir lieu lors de la Ryder Cup. Et dans un environnement beaucoup plus détendu qu’à Medinah, théâtre d’un week-end bien difficile pour lui et son équipe américaine, le "Tigre" n’a fait qu’une bouchée de son successeur annoncé. Une carte de 64 à -7 sous le par contre un petit 70 pour le Nord-Irlandais, et le tour fut joué. Nanti de trois défaites en trois matches, McIlroy était quand même content: "Je suis venu parce que je n’avais jamais joué en Turquie, avouait-il aux journalistes. Je pensais passer une semaine fun, et ça a été le cas." Tiger Woods a lui été éliminé en demies par Justin Rose, qui s’est ensuite imposé en finale contre Lee Westwood. Et pendant ce temps, Martin Kaymer, héros de la "Ryder", a fini 78e au Portugal…

L’homme: Michael Campbell
La petite balle blanche permet parfois de sacrés retours. Michael Campbell, vainqueur de l’US Open 2005 et tombé dans les plus profonds méandres du classement mondial, n’a pas gagné ce week-end. Mais sa troisième place au Portugal Masters vaut bien une victoire. Lui qui occupait la 607e place mondiale au départ du tournoi, a réussi son meilleur résultat sur les quatre dernières années. Et la dernière fois que le Néo-Zélandais était parvenu à enchaîner quatre tours sous les 70, c’était en 2003. "Une des choses sur lesquelles j’ai travaillé mentalement, c’est le simple plaisir du jeu, disait-il dès le vendredi sur le site de l’European Tour. C’est seulement un jeu. Donc il faut y aller et si on joue bien, c’est du bonus. Sinon, ce n’est pas un drame." Son père y voit une explication plus rationnelle, comme il l’a indiqué à Fairfax New Zealand: "La persévérance, je suppose. Et il ne voulait pas redevenir technicien en télécommunications." En 2010, son fils avait passé un seul cut et remporté seulement… 14 000 euros. Il est reparti dimanche avec 10 fois plus.

Les Français
Sur cette fin de saison 2012, Raphael Jacquelin se fait du bien. Classé à la 55e place à l’entame du dernier tour, le troisième du dernier Open de France a réussi dimanche une remontée fantastique. Le Lyonnais a en effet achevé le Portugal Masters à la sixième place en signant une sublime carte de 63, record du tournoi, et un total à -8 (à six coups du vainqueur Shane Lowry). Déjà cinquième du Links la semaine précédente, Jacquelin confirme son incontestable statut de meilleur joueur national cette année. Ce fut moins réjouissant pour les autres dans l’Algarve, avec la 55e place collective de Gregory Bourdy, Jean-Baptiste Gonnet et Thomas Levet, tous les trois à sept coups de leur compatriote. Grégory Havret et Benjamin Hebert sont encore plus loin, relégués en 78e position (+2). Julien Quesne n’a pas passé le cut, et Victor Dubuisson a abandonné après le premier tour en raison d’une blessure au dos. Le Cannois avait entamé son tournoi de la pire des façons, avec un parcours retour effectué en 41 coups.

Les dames
Inbee Park s'est adjugée dimanche l'Open de Malaisie, avec un total de 269 coups à -15 sous le par. La Sud-Coréenne a devancé de deux coups Na Yeon Choi, qui comptait pourtant deux longueurs d'avance sur la future lauréate à l'entame du dernier tour. Mais une ultime carte à -4 a fait la différence pour Inbee Park, tandis que sa compatriote restait dans le par. Le podium est complété par Karrie Webb, qui a terminé à trois coups de la tête. Paula Creamer est sixième (-9), tandis que Jessica Korda, la fille de Petr, est huitième (-8). Ai Miyazato achève son tournoi à la neuvième place (-7), et la Française Karine Icher finit 16e avec un total à -5. Alors que Stacy Lewis a assuré le top 20 en prenant la 19e position (-4), Yani Tseng a accusé une nouvelle contre-performance. La Taïwanaise n'a pu faire mieux que 49e à +5, plombée par un premier tour catastrophique en 78 (+7). Le circuit européen faisait relâche et sera encore au repos cette semaine, en attendant le début de la tournée asiatique.

Le Sport sur votre mobile
Classements et tournois à venir

Classements et tournois à venir