Thiago, première partie du paquetage

Thiago Silva est enfin un joueur du PSG. (Reuters)

Thiago Silva est enfin un joueur du PSG. (Reuters)

En marge du match nul contre le CSKA Moscou (2-2), samedi en Autriche, le Paris Saint-Germain a officialisé le transfert de Thiago Silva pour les cinq prochaines années. Le défenseur brésilien, réputé comme l'un des meilleurs spécialistes à son poste, pourrait être suivi par son coéquipier milanais Zlatan Ibrahimovic dans un lot grand luxe.

Ce n’était pas spécialement dans cet ordre-là que la communication du PSG était attendue. Mais c’est bien Thiago Silva qui a signé avant Ibrahimovic. L’information est tombée à 18h45 précises sur le site du club. Pile à l’heure où Paris terminait son match de préparation face au CSKA Moscou, conclu sur un nul (2-2). Les détails de la transaction n’ont pas été dévoilés, mais la durée du contrat est d’ores et déjà connue: le Brésilien s’est engagé pour cinq ans, ce qui laisse supposer que l’indemnité de transfert devrait être effectivement conséquente (aux alentours des 45 millions d’euros), de même qu’un salaire estimé à neuf millions par an. En attendant la suite du paquet milanais, qui ne devrait plus tarder, le PSG s’est donc offert un premier renfort de très gros calibre.

Il s’agit assurément du plus gros poisson ferré depuis l’arrivée des dirigeants de Qatar Sports Investments, et probablement de l’opération la plus clinquante depuis l’arrivée de Ronaldinho. Et encore, le compatriote de Thiago Silva n’était encore qu’un grand espoir en devenir... L’arrivée du défenseur de l’AC Milan amène à la Ligue 1 un joueur de très grand talent, à la renommée internationale, et donne surtout au PSG une crédibilité affirmée sur la scène du football européen. Là même où il espère compter cette saison, avec la Ligue des champions en point de mire. Les esprits retors penseront tout de suite à la situation de Mamadou Sakho, qui avait laissé éclater sa déception récemment dans L’Equipe.

Jallet était peut-être déconcentré...

"Si un défenseur arrive, je ferai tout pour partir parce que je dois penser à mon avenir, avait ainsi déclaré celui qui a encore porté le brassard de capitaine en première période face à Moscou. Mon objectif cette saison, c’est de jouer, d’être titulaire en club." Alors qu’Alex et Milan Bisevac, voire Zoumana Camara, lui étaient passés devant dans la hiérarchie des défenseurs centraux en fin de saison passée, l’ombre de Thiago Silva va désormais devenir plus qu’encombrante. Pour lui et pour les autres. Ce souci est bien sûr un problème de riches, dont les supporters du PSG ne doivent pas avoir grand-chose à faire en ce week-end de fête nationale. Et le feu d’artifice ne fait certainement que commencer, en attendant une autre fusée suédoise.

Sinon, le PSG jouait donc un match de préparation pour clore son stage en Autriche, autrement plus sérieux que celui remporté 9-0 mercredi face à une équipe de troisième division locale. Contre le CSKA Moscou, il y a eu du bon et du moins bon. Carlo Ancelotti va pouvoir tirer des enseignements intéressants, dans les deux sens, de cette rencontre conclue sur un score de parité (2-2) qui reflète finalement assez bien la physionomie des débats. Même lorsque Guillaume Hoarau était aligné en pointe, c’est-à-dire en première période, jamais Javier Pastore et consorts n’ont cherché à balancer, dans la continuité de leurs derniers matches en 2011-2012. Plus drôle, mais peut-être pas pour Ancelotti, les deux buteurs se nomment Peguy Luyindula et Kevin Gameiro.

Le premier a ouvert la marque à l’heure de jeu après une frappe repoussée du second, qui a doublé la mise en reprenant de près un centre de Tiéné (2-0, 64e). Alors qu’Ezequiel Lavezzi a été titularisé pour la première fois et a montré des qualités de percussion intéressantes sur les 45 minutes qu’il a disputées, Nicolas Douchez a aussi dû s’employer face à Tosic (27e). Il n’a pas pu en faire beaucoup par la suite, en revanche, face à Dzagoev (2-1, 69e) puis Seydou Doumbia (2-2, 78e), qui a profité d’une erreur monumentale de Christophe Jallet, auteur d’une remise en retrait en ciseau particulièrement inopportune... puisque directement dans la course de l’attaquant camerounais. De là à penser qu’il avait la tête ailleurs...

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça
à lire aussi